Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour
Santé – Sciences

Levothyrox : l'actrice Mylène Demongeot porte plainte

vendredi 20 avril 2018 à 15:20 Par Martin Cotta, France Bleu Mayenne

Mylène Demongeot va porter plainte contre X pour mise en danger de la vie d'autrui. L'actrice qui vit une partie de l'année en Mayenne souffre de nombreux effets secondaires à cause de la nouvelle formule du Levothyrox d'après elle.

L'actrice Mylène Demongeot
L'actrice Mylène Demongeot © Maxppp - Guillaume Georges

Châtelain, France

Le Levothyrox, ce médicament pour soigner les problèmes de thyroïde n'en finit plus de s'attirer les foudres des malades. La nouvelle formule en vente sur le marché français depuis un an, ferait souffrir ses patients de nombreux effets secondaires (maux de tête, vertige). 

"J'ai commencé à avoir mal à la tête alors que cela ne m'arrive jamais"

C'est le cas de l'actrice Mylène Demongeot (Les Trois Mousquetaires, Fantomas). Cette femme de 82 ans vit une partie de l'année à Châtelain en Mayenne et souffre de la maladie de Hashimoto. Mylène Demongeot va donc porter plainte contre X pour mise en danger de la vie d'autrui. "Il y a 2.000 femmes environ qui se plaignent d'effets indésirables. Moi j'ai commencé à avoir mal à la tête alors que cela ne m'arrive jamais. J'ai eu des vertiges, je marchais d'une façon bizarre dans la rue. Comme une femme saoule. J'ai même pris une canne en me disant qu'il me fallait une troisième jambe" explique l'actrice. 

"Je marchais d'une façon bizarre dans la rue. Comme une femme saoule. J'ai même pris une canne en me disant qu'il me fallait une troisième jambe"

Les médecins ne l'ont pas cru

Mylène Demongeot a donc réussi à se procurer des pilules venant d'Espagne. C'est à dire l'ancienne version du Lévothyrox appelé Euthyrox. Et le pire, d'après elle, ce sont les trois médecins qui ne l'ont pas cru. "Ils m'ont répondu que ce n'était pas possible que les effets soient dus à la nouvelle version, que c'était invraisemblable. Ils m'ont tous envoyé balader comme les autres femmes en disant 'vous êtes chiantes, c'est dans votre tête'. Au départ je me suis dit que c'était parce que je ne suis plus toute jeune et que l'âge me tombe sur la gueule. Et puis un jour j'ai pris mes analyses, j'ai regardé et ce n'était pas du tout l'âge. C'est ce nouveau traitement qui me déglingue complètement" raconte Mylène Demongeot. 

"Ils m'ont tous envoyé balader"