Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour
Santé - Sciences

Levothyrox : le Collectif VNLO d'Occitanie lance un financement participatif et deux actions en justice

-
Par , France Bleu Occitanie, France Bleu

Le collectif citoyen des victimes du nouveau Levothyrox Occitanie est né le 10 septembre du côté de Saint-Gaudens. Sa porte-parole annonce plus de 1600 membres via le site internet. Objectif : obtenir la commercialisation des deux versions du médicament et la reconnaissance de la souffrance subie.

Sylvie Chéreau tient dans ses mains une journée de courrier! Elle est devenue en quelques jours la porte-parole de centaines de victimes du nouveau Lévothyrox
Sylvie Chéreau tient dans ses mains une journée de courrier! Elle est devenue en quelques jours la porte-parole de centaines de victimes du nouveau Lévothyrox © Radio France - Stéphanie Mora

Toulouse, France

Les malades sous Levothyrox continuent de s'organiser en Haute-Garonne. Le nombre de ceux qui ont eu des complications depuis le changement de formule de ce médicament pour la thyroïde ne cesse d'augmenter si l'on en croit les avocats qui portent leur combat mais aussi le collectif des "victimes du nouveau Levothyrox Occitanie" (VNLO). La fondatrice du collectif, Sylvie Chéreau, lance un financement participatif pour poursuivre le combat notamment sur le plan scientifique. L'appel aux dons se fait via la plateforme GoFundMe. Le but est d'obtenir 15.000 euros.

Sylvie Chéreau : "On veut savoir ce qu'il y a dans ce médicament qui nous a tous rendu malades. En France, les laboratoires refusent de faire ces analyses. Ca coûte entre 3 et 5000 €"

Deux actions en justice se préparent contre "un scandale sanitaire"

Deux actions en justice seront aussi menées d'ici quelques jours pour le retour de l'ancienne formule en pharmacie et pour obtenir le dédommagement des victimes. Ces malades demandent que la promesse faite par la ministre de la santé Agnès Buzyn soit tenue : trouver en pharmacie la nouvelle et l'ancienne formule du Levothyrox [censé être possible depuis le 1er octobre mais dans les faits, les pharmacies gèrent la pénurie]. Pour cela, le collectif VNLO s'en remet à la justice, son avocat Me Jacques Lévy va saisir le tribunal en référé pour la remise sur le marché des deux formules. Il prépare aussi une procédure plus longue pour obtenir la condamnation du laboratoire Merck.

Me Jacques Lévy : "Le laboratoire Merck doit être condamné à rembourser tous les malades bien plus nombreux qu'on ne le pense. Il y a un scandale sanitaire. L'attitude du gouvernement est méprisante"

► Contact du collectif : victimesnouveaulevothyrox@gmail.com

Choix de la station

À venir dansDanssecondess

France Bleu