Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour
Santé – Sciences

Levothyrox : une plainte déposée contre deux ministres pour non-assistance à personne en danger

dimanche 12 novembre 2017 à 16:12 - Mis à jour le dimanche 12 novembre 2017 à 19:04 Par Typhaine Morin, France Bleu

Une nouvelle plainte a été déposée cette semaine dans l'affaire du Levothyrox. Une plainte qui vise cette fois les ministres de la Santé et de l'Economie, pour non-assistance à personne en danger. La plaignante a été la première à déposer plainte fin août contre le laboratoire Merck.

Les plaintes déposées visent la ministre de la Santé et le ministre de l'Economie
Les plaintes déposées visent la ministre de la Santé et le ministre de l'Economie © Maxppp -

Le quotidien Nice-Matin révèle ce dimanche qu'une nouvelle plainte a été déposée ce vendredi dans l'affaire du Levothyrox. Certains patients se plaignent du changement de formule de ce médicament qui soigne les troubles de la thyroïde. Cette fois, la plainte vise la ministre de la Santé et le ministre de l'Economie, pour "l'abstention volontaire de porter assistance à une personne en péril", précise l'AFP qui a pu consulter cette plainte.

Cette plainte est aussi déposée contre X. Elle vise les médecins et les pharmaciens "ayant refusé de prendre en considération les symptômes indésirables de leurs patients", et les journalistes et les médias qu'elle accuse d'avoir "orienté les informations", ainsi que les députés, sénateurs et maires qui n'auraient pas "honoré leur devoir d'intérêt général".

Mise en danger de la vie d'autrui

La plaignante, Anne-Catherine Colin Chauley, est avocate au barreau d'Ajaccio installée à Mougins, dans les Alpes-Maritimes. Elle a été la première à déposer plainte fin août, à titre personnel, contre le laboratoire Merck pour mise en danger de la vie d'autrui. Elle a créé un collectif "Alerte Thyroïde", qui regroupe selon elle 600 personnes. Fin octobre, elle a déposé 100 plaintes de particuliers qui se sont joints à son action. L'avocate devrait en déposer 200 autres ce jeudi, pour mise en danger de la vie d'autrui.

Toutes ces plaintes sont enregistrées à Grasse, dans les Alpes-Maritimes, puis transmises au tribunal de grande instance de Marseille qui a ouvert une enquête préliminaire et centralise les plaintes.

Face à la colère des patients provoquée par la nouvelle formule du Levothyrox, qui est prescrit à 3 millions de personnes en France, l'ancienne formule est à nouveau disponible en pharmacie depuis le 2 octobre, mais en quantités limitées. Une pétition en ligne contre la nouvelle formule a recueillie près de 310.000 signatures.