Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour
Santé – Sciences

Lille n'accueillera pas le siège de l'agence européenne du médicament

lundi 20 novembre 2017 à 17:03 Par Stéphane Barbereau, France Bleu Nord et France Bleu

Lille a été éliminée dès le 1er tour, ce lundi, dans cette compétition européenne. Seize autres villes de l'Union Européenne étaient candidates pour accueillir le siège de l'Agence Européenne du médicament en 2019.

Le Biotope, bâtiment qui devait être construit par Bouygues pour abriter l'AEM à Lille (capture d'écran)
Le Biotope, bâtiment qui devait être construit par Bouygues pour abriter l'AEM à Lille (capture d'écran) © Radio France - Stéphane Barbereau

Lille, France

Le dossier était considéré comme sérieux mais il n'aura donc pas fait le poids face aux favoris : Milan et Amsterdam, les deux finalistes. C'est la capitale économique néerlandaise qui l'emporte d'ailleurs au 3ème tour de ce scrutin à bulletin secret, si particulier. Les électeurs n'étaient autres que les Ministres des Affaires Européennes des 27 Etats membres.

Déception de Martine Aubry et Xavier Bertrand

Dans un communiqué commun, Martine Aubry, la maire de Lille et Xavier Bertrand, le président de la région Hauts-de-France regrettent « le soutien tardif et timide affiché par le Président de la République » à la candidature de Lille. « Une véritable mobilisation du Président Macron aurait fait la différence », écrivent les deux élus.

La douche froide pour Lille

Illustration du peu de lobbying qu'a exercé le gouvernement sur ce dossier, au 1er tour de scrutin, seule la France a voté pour son dossier, ce qui place Lille à la dernière place de cette compétition, à égalité avec des dossiers bien moins notés comme Sofia (Bulgarie) et Bonn (Allemagne). Xavier Bertrand est donc un homme en colère :

ça veut dire que le gouvernement n'a pas recherché de soutien, d'alliances et il nous a menti quand il nous a dit qu'il portait ce dossier. On nous a menés en bateau !

Xavier Bertrand dénonce les mensonges du gouvernement et d'Emmanuel Macron sur l'AEM

Le président des Hauts-de-France regrette que le gouvernement ait "fait le choix de la Finance plutôt que celui de la Santé : qu'est-ce qui est le plus important, s'interroge Xavier Bertrand ? Pour moi, c'est la Santé. Pour le Président, c'est la Finance". Priorité confirmée dans la soirée avec le choix des 27 Etats-membres de déménager l'Autorité bancaire européenne à Paris. Et l'élu Les Républicains craint que ce ne soit toute une filière, riche de 28 000 emplois dans les Hauts de France, qui reçoive un mauvais coup en laissant échapper l'agence européenne du médicament.

Xavier Bertrand, le président des Hauts de France dénonce le manque d'honnêteté du gouvernement et du Président - Maxppp
Xavier Bertrand, le président des Hauts de France dénonce le manque d'honnêteté du gouvernement et du Président © Maxppp - Baziz Chibane

Martine Aubry met en cause poids politique d'Emmanuel Macron

La maire PS de Lille estime que la candidature lilloise n'a pas été défendue par le Président : "Nous en avions la conviction, nous en avons maintenant la preuve, puisque les 3 autres dossiers bien notés, eux, ont passé le premier tour".

Martine Aubry réagit, depuis l'Hôtel de Ville, à l'élimination de Lille dans la course à l'AEM - Radio France
Martine Aubry réagit, depuis l'Hôtel de Ville, à l'élimination de Lille dans la course à l'AEM © Radio France - Stéphane Barbereau

Et l'élue ajoute que les chefs d'Etat et de gouvernement des autres Etats candidats ont fait le "job" en se rendant dans les autres pays pour vanter leur candidature. Pourtant, la semaine dernière, en visite dans la métropole lilloise, Emmanuel Macron promettait de "mettre tout son poids" pour que Lille l'emporte. Ce qui lui vaut cette pique de Martine Aubry :

J'espère qu'il ne l'a pas mis [tout son poids], autrement ce serait inquiétant sur son poids. La vérité, c'est qu'il n'a pas défendu cette candidature.

Pour Martine Aubry, Emmanuel Macron n'a pas défendu Lille