Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour
Santé – Sciences

Lille : restriction de la consommation d'eau du robinet pour les nourrissons

-
Par , France Bleu Nord, France Bleu

La Métropole Européenne Lilloise (MEL) appelle les parents à la plus grande vigilance. À partir de ce mardi, elle recommande de ne plus mettre d'eau du robinet dans les biberons des nourrissons de moins de six mois.Cette consigne pourrait durer plusieurs semaines.

L'eau du robinet - Illustration
L'eau du robinet - Illustration © Radio France - Yves Renaud

Lille, France

La métropole lilloise appelle à ne plus mettre d'eau du robinet dans les biberons des nourrissons de moins de six mois à compter de ce mardi et pour une période indéterminée. En cause : la présence possible de perchlorates dans les nappes phréatiques, un oxydant toxique pour la thyroïde. Tout cela est en fait directement lié à la sécheresse... 

Conséquence de la sécheresse

En effet, les trois derniers étés ont été particulièrement chauds et secs dans notre région et la pluie, rare. Conséquence, pour satisfaire une consommation d'eau qui, elle, reste constante, la métropole va, à partir de mardi, utiliser de nouveaux forages. Il faut désormais aller puiser plus profondément dans les nappes phréatiques. En fait, il faut aller jusqu’à une zone crayeuse qui contient des traces de perchlorate dont la teneur dépasse le seuil de recommandation de quatre microgrammes par litre.

L'eau reste potable

Pour la petite histoire, ces particules proviennent des munitions utilisées durant la Première Guerre mondiale. Elles se sont infiltrées dans le sol, où elles sont restées depuis. Au total, 74 des 90 communes que compte la métropole sont concernées par cette restrictions. Les seize communes épargnées se trouvent pour l'essentielle au sud ouest de Lille.  

  • Les communes qui ne sont pas concernées :

-       Aubers, Bois-Grenier, Erquinghem-Lys, Escobecques, Fromelles, Hantay, Herlies, Illies, La Bassée, Le Maisnil, Marquillies, Radinghem-en-Weppes, Sainghin-en-Weppes, Salomé, Wicres alimentées exclusivement par le champ captant d’Illies Marquillies

-       Bouvines alimentée exclusivement par le champ captant du Pévèle

Pour que l'alerte soit levée pour les nourrissons, il faudra attendre la pluie mais elle n'est pas annoncée dans la métropole lilloise avant la semaine prochaine. Et de son côté la métropole précise qu' "il n'y a pas lieu de s'inquiéter". L'eau "reste potable" selon  la MEL qui explique qu'il "est possible, sans aucun risque, de se laver les dents, prendre une douche" ou encore "faire la vaisselle".

Choix de la station

À venir dansDanssecondess

France Bleu