Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour
Santé – Sciences

Limiter les dangers liés à la surexposition au soleil, ça passe par de la prévention

-
Par , France Bleu Creuse, France Bleu

80 000 cancers de la peau diagnostiqués chaque année en France. Ce chiffre alarmant a poussé la Ligue contre le cancer à lancer une campagne nationale de sensibilisation sur les conséquences d'une exposition trop longue au soleil.

La Ligue contre le cancer fait de la prévention auprès des enfants une priorité. Une manière ludique de leur apprendre les dangers liés à l'exposition au soleil.
La Ligue contre le cancer fait de la prévention auprès des enfants une priorité. Une manière ludique de leur apprendre les dangers liés à l'exposition au soleil. © Radio France - Bastien Thomas

Guéret, France

"Depuis ces dernières années, il y a un accroissement important du nombre de cancers de la peau, directement liés à l'exposition au soleil" résume Eric Bodeau, président du Comité creusois de la Ligue contre le cancer. Sachant que le plus grand nombre serait évitables grâce à une bonne protection, explique cet infirmier libéral.

Aller à la rencontre des gens pour les sensibiliser

Pour lutter contre la prolifération des cancers de la peau, notamment du mélanome, "la version la plus virulente des maladies de la peau" note Eric Bodeau, la Ligue contre le cancer compte se déplacer sur les marchés, avec des stands, pour discuter, échanger avec les gens autour de leur consommation de soleil.

Egalement important : les enfants. "Parce que les enfants ont la peau fragile et, s'ils sont trop exposés, ont plus de chances de développer plus tard des maladies de la peau" précise le président du comité de la Creuse. "On va intervenir dans les écoles, dans les classes et apprendre aux enfants les risques, _de manière ludique_, que le soleil peut avoir. Grâce à un jeu de plateau "Cache-cache soleil" ou un jeu de questions-réponses" continue-t-il.

Au bord de l'étang de Courtille, des gens plutôt sensibles

Sur les berges de l'étang de Courtille à Guéret, Cindy, 36 ans, et son fils Baptiste, 9 ans, ont décidé de pique-niquer. La maman fait attention au soleil. "On met de la crème, casquette, parasol. J'ai des personnes qui ont eu des cancers dans la famille, donc on se protège" explique-t-elle. Baptiste lui le concède : "C'est vrai que je ne mets pas assez de crème".

Plus loin, Alexandre, 41 ans, est un moins bon exemple. Comme le signale l'étude de la Ligue contre le cancer, les hommes sont plus touchés que les femmes par ces maladies de la peau. La raison : ils n'osent pas ou ne pensent pas à se protéger. "C'est vrai que quand je fais du bricolage, je ne me protège pas le visage ni le bras. Je crois que j'ai la peau qui résiste bien au soleil. Je fais confiance à la physiologie de mon corps" plaisante ce papa venu en vacances en Creuse.

Dans tous les cas, la Ligue contre le cancer conseille de limiter les expositions aux heures où le soleil est le plus puissant : entre 11 et 16 heures. Sans pour autant arrêter complètement de se mettre au soleil, car c'est riche en vitamine D et c'est bon pour le moral.