Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour
Santé – Sciences

Limoges : une chorale pour aider les personnes aphasiques à ré-apprivoiser les mots

-
Par , France Bleu Limousin

Le chant est-il bénéfique pour la rééducation des personnes qui ont des problèmes pour parler ? Oui répondent sans hésiter les patients qui participent à une chorale mise en place au sein de l'hôpital Rebeyrol à Limoges. Pour certains, les progrès sont même fulgurants.

Une quinzaine de patients aphasiques participent régulièrement à la chorale organisée à l’hôpital Rebeyrol à Limoges.
Une quinzaine de patients aphasiques participent régulièrement à la chorale organisée à l’hôpital Rebeyrol à Limoges. © Radio France - Nathalie Col

Limoges, France

Chaque lundi, ils sont une trentaine à se retrouver au "Cantou" de l'hôpital Rebeyrol, à Limoges. Le groupe hétéroclite se compose de personnes qui ont des difficultés à parler suite à un accident vasculaire cérébral, mais aussi de membres de leur famille et depuis quelques mois de membres d'une chorale plus classique. Ensemble, ils entonnent des tubes de la chanson française, de Johnny Halliday à Jean-Jacques Goldman, en passant par "Le Sud" de Nino Ferrer. Un moment qu'ils ne rateraient pour rien au monde, car l'exercice est bénéfique à plus d'un titre

Immersion dans une répétition de la chorale "Les déphasés"

Au départ j'étais un peu sceptique, mais c'est agréable. On dépasse les problèmes. - Hervé, un patient

Tout a commencé courant 2018, à l'initiative d'une étudiante en orthophonie qui voulait expérimenter les effets du chant sur la rééducation pour son mémoire de fin d'études. Les premiers pas ont été hésitants pour certains patients comme Mickaël, qui avait totalement perdu l'usage de la parole il y a quatre ans suite à un AVC. A force de rééducation, le jeune homme de 27 ans a recommencé à parler et maintenant il chante. Une expérience vécue comme une révélation : "J'ai kiffé ! C'est vraiment merveilleux, maintenant je peux parler, m'exprimer. Ça m'apporte du courage et de la confiance." Comme lui, Hervé est devenu un des piliers de cette chorale. "Même si quand on chante il manque des mots, on passe au-dessus, donc on dépasse aussi les problèmes."

Chaque lundi, les patients sont impatients de se retrouver et d'accueillir aussi des membres de la chorale Sainte Claire, de Châteauneuf la Forêt - Radio France
Chaque lundi, les patients sont impatients de se retrouver et d'accueillir aussi des membres de la chorale Sainte Claire, de Châteauneuf la Forêt © Radio France - Nathalie Col

La chorale expérimentée pendant quelques mois a finalement été pérennisée 

En voyant les sourires et la joie de ces patients, l'orthophoniste Fanny Terro se réjouit elle aussi. Le pari est largement gagné puisque les patients améliorent leur articulation mais il travaillent aussi d'autres points, sans forcément s'en rendre compte. "On travaille la parole, la concentration mais l'intérêt est aussi plus global, avec une amélioration de l'image qu'ils ont d'eux-mêmes." Le fait de se retrouver en groupe et de partager ces moments fait aussi du bien selon elle. "On est bien, on peut discuter avec un groupe et partager ses difficultés mais aussi partager d'autres sujets de conversation, comme dans n'importe quelle autre activité de loisirs."  La chorale baptisée "Les déphasés" a déjà donné des concerts devant un public de plusieurs dizaines de spectateurs. D'autres représentations sont envisagées, sous la houlette de Pierre Roussel qui encadre aussi chaque répétition et qui est chef de choeur de la chorale Sainte-Claire.

Choix de la station

France Bleu