Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour
Santé – Sciences

Limousin : les pisseurs volontaires ont tous du glyphosate dans l'organisme !

-
Par , France Bleu Limousin

Ils voulaient savoir si du glyphosate est présent dans leur organisme. 53 "pisseurs (in)volontaires" ont fait des prélèvements d'urine il y a 2 mois à Limoges. Tous les tests révèlent des taux hors-normes du pesticide !

Les 53 Limougeauds ont participé à une campagne nationale d’analyses d’urines afin d'y rechercher des traces de glyphosate. (illustration)
Les 53 Limougeauds ont participé à une campagne nationale d’analyses d’urines afin d'y rechercher des traces de glyphosate. (illustration) © Radio France - Benjamin Mathieu

Limoges, France

"Le but, c'était de montrer qu'on a tous des pesticides dans l'organisme", explique Benoît Brulin. Comme 52 autres Limougeauds, il s'est prêté il y a deux mois à un test urinaire, pour vérifier la présence de glyphosate. C'est réussi... Tous les échantillons sont positifs. En moyenne, les taux relevés sont même 16 fois supérieurs au seuil admis pour l'eau potable. "Le minimum relevé est à trois fois la norme, et le plus élevé à 36 fois cette norme !", note Benoît Brulin, l'un de ces volontaires, qui répondait à 8h15 aux questions de William Giraud sur France Bleu Limousin.

Un résultat attendu, mais effrayant

"Nous on est juste des citoyens, mais les scientifiques nous disent que ces produits sont dangereux, c'est quand même effrayant !". Ces résultats tombent en effet alors que des chercheurs de l'Université de Rennes viennent de révéler les résultats de leur étude : selon eux, le glyphosate affecte le cerveau et le comportements des rats, même à faible dose

Les pisseurs vont porter plainte

Même si les volontaires s'y attendaient. "On doit être à 2 ou 3.000 personnes en France qui ont fait le test dans les différents collectifs, et tout le monde a à peu près les mêmes niveaux", résume Benoît Brulin. Une opération menée pour bousculer les décideurs. D'ailleurs, les "pisseurs (in)volontaires" du Limousin vont porter plainte pour empoisonnement d'ici la fin du mois, contre les fabricants et les administrations qui ont autorisé la mise sur le marché de produits à base de glyphosate.