Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour
Santé - Sciences

Lits fermés à l'hôpital de La Châtre : "L'inquiétude est légitime" estime le docteur François Christiann

-
Par , France Bleu Berry

Invité de FB Berry, le docteur François Christiann est revenu sur la fermeture de 26 lits à l'hôpital de La Châtre. Pour le chef du pôle inter-hospitalier de médecine et de soins de soins de suite "l’inquiétude est légitime" mais il l'assure : "il n'y a pas, aujourd'hui, de menace sur l'hôpital"

Il y a beaucoup d'inquiétude autour du sort de l'hôpital de la Châtre.
Il y a beaucoup d'inquiétude autour du sort de l'hôpital de la Châtre. © Maxppp - Thierry GACHON

La Châtre, France

Beaucoup d'inquiétude autour du sort de l'hôpital de la Châtre. La semaine dernière, on a appris que 26 lits ont été fermés, 15 lits sur les 35 existants à l'unité de soins de suite et de réadaptation et 11 lits fermés au service de médecine sur les 25 existants. Une fermeture qui n'est que "provisoire" insiste la direction de l'hôpital. Comment en est on arrivé là ? "C'est purement conjoncturel" explique le docteur François Christiann, chef du pôle inter-hospitalier de médecine et de soins de suite Châteauroux-La Châtre. 

L'hôpital va recruter deux médecins

Selon lui, avec "l'absence de 3 des 5 médecins, il n'était plus possible d'assurer ni la continuité ni la sécurité des soins".  Une réunion a eu lieu vendredi avec des élus, l'ARS et la direction de l'hôpital. Cinq médecins à temps partiels se relaient pour réussir à récupérer l'équivalent de quatre temps pleins mais cela n'a pas suffit et donc 26 lits ont été fermés. Le recrutement de deux praticiens à temps plein est en cours. 

L'inquiétude est légitime"

Mais il est retardé par des problèmes administratifs. Les syndicats et les usagers ne sont pas tranquilles. Une Assemblée générale est prévue cet après-midi pour décider d'éventuelles actions. "L'inquiétude est légitime" estime le docteur François Christiann mais "ceci dit nous avons deux recrutements en vu donc la situation n'est pas dramatique". "Il n'y a pas aujourd'hui de menace sur l'hôpital de La Châtre" assure-t-il. Le chef du pôle inter-hospitalier de médecine et de soins de suite Châteauroux-La Châtre table sur un retour "progressif" à la normale "dans les premières semaines de l'année 2020". 

Choix de la station

À venir dansDanssecondess

France Bleu