Santé – Sciences

Loi sur la santé : Marisol Touraine annonce un numéro unique pour joindre un médecin

France Bleu jeudi 19 juin 2014 à 15:24

La ministre des Affaires sociales Marisol Touraine
La ministre des Affaires sociales Marisol Touraine © Maxppp

La ministre des Affaires Sociales Marisol Touraine a présenté ce jeudi matin les grands axes de la loi sur la Santé publique qui sera discutée l'an prochain au Parlement. Outre la généralisation du tiers payant chez les médecins, déjà attendue, la ministre a annoncé une autre mesure phare : la création d'un numéro d'appel, qui permettra de joindre un médecin en urgence à tout moment.

Un numéro d'appel unique

"Tous les Français savent de quoi nous voulons parler : c'est un enfant qui a de la fièvre la nuit, un problème de santé en plein week-end ou après la fermeture du cabinet du médecin traitant " : voilà comment la ministre des Affaires Sociales Marisol Touraine a justifié la mise en place d'un numéro d'appel unique pour joindre un médecin en cas d'urgence. Une mesure intégrée au projet de loi sur la Santé publique, qui était présenté ce jeudi.

En clair, "il y aura un site internet et un numéro à trois chiffres ", facilement mémorisable. En cas d'impossibilité de trouver un cabinet médical ouvert, il permettra, 24h/24, de joindre un médecin "dans chaque département, pour la garde en ville ". Le dispositif, s'il est adopté, sera mené par les Agences régionales de santé (ARS) , mais le ministère devrait impulser la mise en place du système.

Le tiers-payant chez les médecins généralisé

Plus globalement, la loi sur la Santé prévoit de créer un "service territorial de proximité ", qui serait orienté autour de cinq axes principaux : les soins de proximité, la permanence des soins, la santé mentale, l'accès au soins des personnes handicapées et la prévention. Le numéro d'appel unique fait partie de ce dispositif.

Autre mesure de ce nouveau "service territorial " : la généralisation du tiers payant chez le médecin, généraliste comme spécialiste. Alors qu'à l'heure actuelle, le tiers-payant ne concerne que les bénéficiaires de la CMU ou de l'aide médicale d'Etat (AME), il serait étendu à l'ensemble des Français . L'Assurance maladie paierait alors directement les médecins , plutôt que de rembourser l'avance faite par le patient.

Un code couleur sur les produits alimentaires

Le code nutritionnel, qui avait fait l'objet d'une pétition il y a plusieurs semaines, serait lui aussi intégré à ce projet de loi. Chaque produit porterait une étiquette de couleur permettant de le situer sur une échelle en fonction de ses bienfaits – ou de ses dangers – nutritionnels . On ne sait pas encore, en revanche, quelle forme prendra cette signalisation.

La loi contient aussi des mesures pour prévenir l'alcoolisme chez les jeunes, ou en faveur de la contraception. Un parcours éducatif devrait être mis en place de la maternelle jusqu'au lycée. 

Un médecin traitant pour les enfants

A l'heure actuelle, seuls les jeunes de plus de 16 ans doivent avoir un médecin traitant. Selon la future loi santé, les parents pourront choisir un médecin traitant pour leur enfant de moins de 16 ans . Celui-ci pourra être un pédiatre, éventuellement. Objectif : "renforcer le suivi au long cours du parcours de soins de chaque enfant ", explique la ministre.

Et le tabac ?

Il y aura bien des mesures pour lutter contre le tabagisme dans ce projet de loi. Mais celles-ci n'ont pas encore été détaillées. Cela pourrait venir de négociations plus difficiles que prévu, notamment autour de la question du paquet de cigarettes neutre , que Marisol Touraine voudrait voir appliqué, mais qui pourrait ne pas être intégré au projet de loi.