Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour
Dossier : Coronavirus Covid-19

Coronavirus : début officiel de la campagne de vaccination dans les pharmacies de la Loire

-
Par , France Bleu Saint-Étienne Loire

La campagne de vaccination a démarré dans les pharmacies ce week-end ; dans les départements les plus touchés par l'épidémie de Covid-19. Dans la Loire, les flacons AstraZeneca sont commandés et arriveront en fin de semaine dans les officines.

Une boîte du vaccin AstraZeneca contre le Covid-19.
Une boîte du vaccin AstraZeneca contre le Covid-19. © Radio France - Victor Vasseur

Le précieux sésame est conservé dans un frigo, à l'abri de la lumière dans cette pharmacie de Saint-Bonnet-le-Château, dans la Loire. Deux sondes surveillent la température. Ces frigos sont neufs, achetés lors de l'automne dernier pour conserver plus de vaccins contre la grippe. Des frigos très utiles aujourd'hui pour Olivier Rozaire, le président du syndicat des pharmaciens de la Loire : "Un certain nombre de médecins n’ont pas de frigo. Ils viennent chercher leur flacons juste quelques minutes avant de commencer les vaccinations dans leur cabinet. Une fois le flacon entamé, les doses doivent être écoulées en deux jours maximum."

Olivier Rozaire, le président du syndicat des pharmaciens de la Loire.
Olivier Rozaire, le président du syndicat des pharmaciens de la Loire. © Radio France - Victor Vasseur

Si les flacons ne sont pas encore arrivés dans la pharmacie d'Olivier Rozaire, le planning est déjà prêt, les rendez-vous sont pris : "Vous voyez, le 22 mars, c’est complet. J’ai déjà décalé deux rendez-vous au lendemain. Il y a déjà des listes d’attente."

Ce n'est pas du polynectar, mais un flacon de vaccin contre le Covid-19 produit par AstraZeneca.
Ce n'est pas du polynectar, mais un flacon de vaccin contre le Covid-19 produit par AstraZeneca. © Radio France - Victor Vasseur

Un ou deux flacons de vaccin attendus

Parmi les clients de cette pharmacie, Lucette, 73 ans, vient d'Estivareilles pour s’inscrire. Elle sera vaccinée début avril : "Je n’ai pas le droit dans les autres centres car je n’ai pas 75 ans. Ils font bien le vaccin contre la grippe ici, je ne vois pas pourquoi ils ne feraient pas celui-ci. C’est un soulagement de pouvoir se faire vacciner." Lucette a constaté que "dans les centres de vaccination, ils sont surchargés". "Je fais confiance aux pharmaciens, j’espère qu’il ne me fera pas trop mal", rigole cette retraitée.

Les frigos utilisés pour conserver les vaccins contre le Covid-19.
Les frigos utilisés pour conserver les vaccins contre le Covid-19. © Radio France - Victor Vasseur

Lucette se fera peut-être vacciner par Jacqueline, l'une des pharmaciennes. Elle a le sentiment de jouer un rôle prépondérant dans la campagne de vaccination : "On est sur place. Les personnes concernées n’ont pas besoin de faire de longs déplacements. C’est plus facile de venir chez le pharmacien, ils ont confiance en nous. Et puis les centres sont loin, il faut se faire conduire." Dix ou vingt doses arriveront dans cette officine en milieu de semaine, c'est peu. La première injection est prévue lundi prochain.

Choix de la station

À venir dansDanssecondess