Santé – Sciences

Loiret : l'ancien maire de Saran s'en prend aux dépassements d'honoraires au pôle de santé d'Oréliance

Par Eric Normand, France Bleu Orléans mercredi 23 septembre 2015 à 12:34

Les dépassements d'honoraires font débats
Les dépassements d'honoraires font débats © Max PPP - Michel Vialla

L'ancien maire de Saran lance un coup de gueule contre les dépassements d'honoraires pratiqués par les médecins d'Oréliance, le pôle de santé privé de sa ville. Le communiste Michel Guérin, qui avait passé la main en 2010 ne décolère pas depuis qu'il a subi une petite opération cet été.

Cet été, Michel Guérin a subi une légère opération de la main à Oréliance. Depuis qu'il a reçu la facture, il ne s'en remet pas. Il a d'ailleurs écrit une lettre au chirurgien et au patron du pôle santé. Une fois réglés les frais d'opération et d'anesthésie, on lui demande encore 300 euros de dépassement d'honoraires. Il doit payer lui-même cette somme car il a fait le choix de ne pas avoir de mutuelle de santé comme c'est le cas pour beaucoup de patients.

Non seulement le principe le met très en colère, mais ce qui agace particulièrement Michel Guérin, c'est que cela se passe dans sa commune alors qu'il a accompagné le projet lorsqu'il en était le premier magistrat : "je me suis battu 25 ans d'abord pour avoir un hôpital public, cela n'a pas pu se faire. J'accepte involontairement un hôpital privé et voilà ... J'ai été très bien opéré mais quand j'ai rencontré les dirigeants qui ont construit Oréliance, il m'avait dit qu'il ne ferai pas de dépassements d'honoraires parce qu'on sait bien qu'on est dans un secteur où les gens ne sont pas riches. Cette fois, ils disent avoir recours à cette pratique parce qu'ils ne sont pas assez payées. Et si tous les gens qui ne sont pas assez payés dans leur travail comme à l'usine ou chez les cheminots demandaient des suppléments d'honoraires ! Où on va ?"

Dépassement d'honoraires: le coup de gueule de Michel Guérin

Patrick Roussel le directeur d'Oréliance, n'est pas surpris de ce coup de gueule, ce n'est pas la première fois que Michel Guérin dénonce les dépassements d'honoraires... Cela ne l'empêche pas de se faire soigner dans le privé remarque Patrick Roussel, qui précise quand même que ce point est très clair depuis le début du projet : "le seul sujet sur lequel on a débattu pendant la construction d'Oréliance, c'était les dépassements d'honoraires aux urgences parce que c'était la crainte de la population. Et il n'y en a pas ! On sait très bien que dans le secteur privé, il y a un certains nombres de médecins qui ont droit à ces dépassements qui ne sont d'ailleurs pas de leur fait mais de celui de l'Etat français qui a souhaité limiter le paiement de la sécurité sociale aux médecins. Dans le public aussi, ça existe. C'est souvent un sujet tabou mais il en est ainsi ..."

La réponse du directeur d'Oréliance Patrick Roussel

Michel Guérin paiera la facture, mais il compte bien attendre le plus longtemps possible, avant de s'en acquitter.