Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour

La vaccination pour tous commencera lundi 31 mai, les Albigeois tentent d'avoir un rendez-vous

-
Par , France Bleu Occitanie

A partir du 31 mai, la vaccination est vraiment ouverte pour tous. De très nombreux Occitans de moins de 50 ans vont sans doute vouloir prendre rendez-vous, notamment pour planifier sereinement leurs vacances.. En espérant qu'il y ait des doses suffisantes.

Le centre de vaccination au parc des expos d'Albi.
Le centre de vaccination au parc des expos d'Albi. © Radio France - SM

Jean Castex a annoncé jeudi 20 mai l’avancement de plusieurs jours de l’ouverture à la vaccination contre le Covid-19 pour tous les adultes. Initialement prévue le 15 juin, l'ouverture sera finalement fixée au 31 mai. A partir de cette date, n’importe quelle personne majeure pourra se faire vacciner. Dès lundi prochain, la vaccination sera donc officiellement ouverte à tous les adultes. A l’heure actuelle, seuls les plus de 50 ans, les personnes souffrant de comorbidités ou occupant une profession à risque sont éligibles. Théoriquement, en tout cas. Car depuis le début du mois de mai et plus encore depuis la possibilité offerte à tous de réserver du jour pour le lendemain des créneaux non attribués (on parle de chronodoses), le nombre de primo-vaccinés de moins de 50 ans ne cesse d’augmenter.

Sur les sites pour chercher un rendez-vous matin et soir 

Alors tous vaccinés ? Pas encore ! Encore faut-il avoir des rendez-vous. Sur les moteurs de recherche hier, rien. Rien en chronodoses autour de Toulouse. Rien à Albi non plus. "Ça m'agace" dit Marilyne. "Je vais tous les jours sur les sites. Le soir, le matin quand je me lève. J'aimerais être vaccinée. Je travaille dans le commerce." Plus patient, Rémi raconte lui aussi qu'il va sur DoctoLib tous les jours. Il a trouvé un rendez-vous à Négrepelisse, à environ 70 kilomètres d'Albi, mais va attendre encore un peu. " J'attends. L'enjeu, c'est de ne pas être malade et de ne contaminer personne." 

Pass Sanitaire pour les vacances 

Et la demande risque d’augmenter avec les vacances qui arrivent. En tout cas, à écouter ces Albigeois, c’est clairement une des raisons qui les pousse à chercher un créneau pour se faire vacciner. "Je le fais pour avoir un pass sanitaire. J'étais habitué à voyager à l'international. Je veux pouvoir continuer", dit cette quinquagénaire. Et beaucoup n'étaient pourtant pas trop partants au départ." Il faudra un pass sanitaire. Je n'avais vraiment pas envie de le faire. Je n'étais pas motivée. Mais je n'avais pas le choix", poursuit cette mère de famille. 

Alors il y aura beaucoup de demandes dans les jours à venir. Bernard Champanet est le président des pharmaciens du Tarn, responsable du plus gros centre de vaccination d’Albi (au parc des expositions) et le vice-président de l’URPS, Union régionale des professionnels de santé. Et il dit simplement : on vaccinera autant qu'on le pourra. "A partir du 1er juin, on va pouvoir vacciner jusqu'à 1800 personnes par jour ici au centre de vaccination. Nous étions à 1200 la semaine dernière, 700 cette semaine. Ça varie en fonction des doses qui sont disponibles et des besoins sur le territoire français. S'il y a un cluster quelque part, ils rapatrient des doses de certaines départements. Pour moi, ça suit. Mais avec plus de doses, on pourrait vacciner plus."

Choix de la station

À venir dansDanssecondess