Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour
Santé – Sciences

Lutte contre le Sida : des préservatifs disponibles gratuitement dans des commerces de Châteauroux

mardi 1 décembre 2015 à 6:00 Par Jérôme Collin, France Bleu Berry

Dix commerces s'associent au Planning Familial de l'Indre. Des préservatifs seront disponibles à partir de ce mardi, à l'occasion de la Journée Mondiale de lutte contre le Sida. 150 000 personnes sont séropositives en France, dont 50 000 sans le savoir.

Châteauroux, France

Des préservatifs, des produits lubrifiants, des rappels pour éviter la transmission du VIH : voilà ce qui sera à disposition dans dix magasins de Châteauroux . Tout est gratuit. Et les clients des magasins comme les personnes simplement de passage pourront servir.

Dix magasins de Châteauroux sont partenaires de l'opération (L'Office ; L'Onglerie ; The New Yorker ; Au Paradis des fumeurs ; Arcanes ; Arcanix). 5 000 préservatifs masculins et 2 000 féminins seront répartis.

Le but est de renforcer la sensibilisation. La maladie touche chaque année 6000 nouvelles personnes. Un chiffre stable depuis plusieurs années, après de nombreux progrès sur ce point.  La prévention semble en partie avoir atteint ses limites.

"Le Sida est devenu banal. C'est une maladie comme les autres, elle ne fait plus peur aux gens. Ils ne sont plus conscients du danger."

L'opération avait déjà très bien marché l'an dernier. Pour cette jeune castelroussine, "les préservatifs coûtent vraiment cher ! C'est une bonne chose qu'il y en ait en accès gratuit". Confirmation d'Emilie Dubourg. Elle est bénévole au Planning Familial de l'Indre, à l'origine du projet. Mais elle rappelle l'importance de se faire dépister au moindre doute.