Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour

"Ma mère s'est laissée mourir à cause du confinement dans son Ehpad", témoigne une Manchoise

-
Par , France Bleu Cotentin

Certains Ehpad en France sont obligés de suspendre les visites ou de se reconfiner face à des cas de coronavirus. Selon une habitante d'Equeurdreville, ce n'est pas sans conséquences. Elle a perdu sa mère début septembre, "à cause du confinement."

Catherine, une habitante d'Equeurdreville, a perdu sa mère
Catherine, une habitante d'Equeurdreville, a perdu sa mère © Maxppp - Guillaume Bonnefont

"Le personnel de l'Ehpad nous l'a dit : elle n'a pas compris qu'on ne puisse plus venir lui rendre visite", raconte Catherine. Cette habitante d'Equeurdreville a perdu sa mère début septembre. "Elle s'est laissée mourir, ce sont les dégâts collatéraux du confinement", ajoute-t-elle.

Lors des assises nationales des Ehpad à Paris ce mercredi 16 septembre, le ministre de la Santé Olivier Véran a prévenu : "la situation actuelle commande la plus grande vigilance", en appelant à "mesures proportionnées à la situation" de chaque établissement. Selon la Manchoise, les visites sont essentielles pour le bien des résidents.

Le témoignage de Catherine, habitante d'Equeudreville

"Elle a cessé de s'alimenter"

"Elle était atteinte de la maladie de Parkinson, on a vu son état se dégrader et on a reçu une première alerte en juin", précise-t-elle. "Sa seule joie, c'était quand elle nous voyait. Petit à petit, elle a cessé de s'alimenter."

Catherine s'accroche désormais à son deuxième parent. "Il me reste mon papa, la seule chose qui va nous maintenir en vie, c'est qu'on puisse l'entourer, le voir. Je préfère prendre le risque qu'il attrape malheureusement le covid plutôt que de le laisser partir tout seul."

Choix de la station

À venir dansDanssecondess