Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour
Santé – Sciences

"Ma priorité, ce sont les déserts médicaux" : Agnès Buzyn, ministre de la Santé, en déplacement en Mayenne

-
Par , France Bleu Mayenne

La nouvelle ministre de la Santé a visité la maison de santé de Renazé dans le sud du département. La Mayenne est le 3ème désert médical de France.

La ministre de la Santé à Renazé
La ministre de la Santé à Renazé © Radio France

Renazé, France

En découvrant l'établissement de Renazé, accolé à l'hôpital local, Agnès Buzyn a salué son organisation. Une belle manière de lutter, selon elle, contre les déserts médicaux. Des médecins, des infirmières et des spécialistes qui portent un projet commun regroupés au sein d'un même lieu. Mutualisation des moyens médicaux et administratifs.

La ministre de la Santé a tenu à rappeler également un engagement du gouvernement : l'augmentation du nombre de maisons de santé pluridisciplinaires dans les années à venir. Agnès Buzyn entend faire confiance aux professionnels de santé engagés sur le terrain pour qu'ils s'organisent au mieux dans des territoires en souffrance et ce, bien-sûr, au service de la population. Un message approuvé à Renazé où 4 médecins se sont installés depuis 2011.

Agnès Buzyn rencontre les patients et patientes à Renazé - Radio France
Agnès Buzyn rencontre les patients et patientes à Renazé © Radio France

En revanche, elle s'oppose à l'obligation d'installation des médecins dans les territoires les plus en difficulté. "Des pays l'ont fait et ça n'a pas été concluant" a-t-elle souligné. La ministre promet enfin que les usagers seront consultés pour que cette politique fonctionne. Le collectif mayennais de citoyens contre les déserts médicaux vient d'ailleurs, à ce sujet, de lui envoyer un courrier. Pour ne pas être oublié.

Choix de la station

À venir dansDanssecondess

France Bleu