Santé – Sciences

Malades du cancer du sein mais mannequins pour quelques heures

Par Faustine Mauerhan, France Bleu Bourgogne mercredi 30 septembre 2015 à 22:40

Sylvie, à gauche était traumatisée par sa perte de cheveux.
Sylvie, à gauche était traumatisée par sa perte de cheveux. © Radio France

Top départ ce jeudi matin d'Octobre Rose pour la lutte contre le cancer du sein. Pour cette édition, le centre anti-cancer Georges François Leclerc à Dijon (Côte-d'Or), a tenté une nouvelle expérience. Un shooting photo avec des femmes malades. Le résultat est exposé dans le hall.

Elles sont quatorze, elles sont malades, à divers stade, mais le temps d'une journée elles se sont senties belles. Des patientes du centre anti-cancer Georges François Leclerc de Dijon, en Côte-d'Or, se sont prêtées au jeu d'un vrai shooting photo de star. Habillées, maquillées et coiffées de belles perruques, elles ont osé jouer les apprenties mannequins grâce aux mains expertes du photographe de "Images et Associé", de la spécialiste des perruques Eva Doria, et de la boutique Joséphine.

>>> Lire aussi : Un Octobre Rose 2015 consacré au dépistage du cancer du sein

Pas des femmes malades, des femmes tout court

Dans le combat contre le cancer, et particulièrement celui du sein, les traitements sont lourds. Chimiothérapie, rayons, hormonothérapie, et parfois même, ablation du sein malade. Et avec ça, des effets secondaires désastreux pour le corps. "_Perdre ses cheveux, ses sourcils, ses ongles parfois, c'est un traumatisme pour des femmes, explique Blandine Géry, socio-esthéticienne au centre Leclerc de Dijon. Au point même que certaines patientes refusent les traitements dans un premier temps_." Le message est donc claire : "on peut se sentir femme malgré la maladie."

Nathalie à droite, ne s'était jamais sentie aussi bell - Radio France
Nathalie à droite, ne s'était jamais sentie aussi bell © Radio France

Et ça marche avec Colette. Cette dijonnaise a déjà eu plusieurs cancer, dont un dernier du sein. Elle a été opérée et ne se sens parfois plus une femme. "Le shooting photo, raconte l'une des doyennes des mannequins, m'a permis de me sentir femme à nouveau. Mais femme tout court, pas femme malade." À côté, Nathalie approuve. Elle ne s'est jamais senti "aussi belle que ce jour là."**

L'exposition est à découvrir tout ce mois d'octobre 2015 dans le hall principal du centre George François Leclerc à Dijon.**

>>> Découvrez aussi tout le programme d'Octobre Rose au CGFL et avec la ville de Dijon.