Santé – Sciences

Maladie de Lyme : peine confirmée en appel pour Viviane Schaller

Par Mathias Kern, France Bleu Alsace, France Bleu Elsass et France Bleu jeudi 15 décembre 2016 à 7:27

Les tiques véhiculent plus de 40 microbes, dont la maladie de Lyme
Les tiques véhiculent plus de 40 microbes, dont la maladie de Lyme © Radio France

C'est un nouveau revers pour les défenseurs de méthodes alternatives pour détecter et soigner la maladie de Lyme. La cour d'appel de Colmar a confirmé mercredi la peine avec sursis infligée à Viviane Schaller, une ancienne gérante de laboratoire, qui a appliqué un dépistage non homologué.

La cour d'appel de Colmar a confirmé mercredi après-midi la peine avec sursis infligée à Viviane Schaller. Comme en première instance, l'ancienne gérante d'un laboratoire d'analyses biologiques strasbourgeois a été condamnée à 9 mois de prison avec sursis pour escroquerie au préjudice de l'assurance maladie et pour avoir appliqué un protocole de dépistage non homologué. Viviane Schaller va se pourvoir en cassation.

280.000 euros à verser à l'Assurance maladie

La biologiste devra aussi rembourser à la sécurité sociale les sommes indûment versées par l'assurance maladie, soit 280 000 euros. Les principaux spécialistes de la maladie de Lyme, français et étrangers, contestent vivement les méthodes alternatives pour soigner la maladie.

LIRE AUSSI : VIDEO - Tiques et maladie de Lyme, comment les éviter

Par ailleurs, la cour d'appel de Colmar n'a pu que constater l'extinction de l'action publique à l'encontre de son co-prévenu, Bernard Christophe. Il est mort samedi d'une crise cardiaque à l'âge de 67 ans. Bernard Christophe devait comparaître hier pour avoir fabriqué et commercialisé un remède à base d'huiles essentielles contre la maladie de Lyme baptisé Tic Tox.