Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour
Santé – Sciences

Maladie de Lyme : "des tests réalisés en Allemagne n'ont aucune valeur" Pr Yves Hansmann

mercredi 10 octobre 2018 à 8:52 Par Maud Czaja, France Bleu Alsace

Un spécialiste strasbourgeois le Professeur Yves Hansmann sort un livre à paraître ce jeudi 11 octobre "La maladie de Lyme : Au-delà de la polémique", publié aux éditions Solar. Il était l'invité de France Bleu Alsace.

La maladie de Lyme reste un sujet très polémique
La maladie de Lyme reste un sujet très polémique © Maxppp - .

Strasbourg, France

Longtemps méconnue, la maladie de Lyme occupe désormais une large place dans le débat public. Difficile à diagnostiquer en raison de symptômes complexes à identifier, cette maladie divise la communauté médicale. 

Un spécialiste strasbourgeois le Professeur Yves Hansmann, responsable du service des maladies infectieuses aux Hôpitaux Universitaires de Strasbourg, sort un livre ce jeudi 11 octobre "La maladie de Lyme: Au delà de la polémique" publié aux éditions Solar. "Il est important de porter à la connaissance de tous des données qui reposent sur des éléments scientifiques", explique le Professeur Yves Hansmann sur France Bleu Alsace. "Une forme chronique touche certains patients, mais parfois le fait de l'attribuer à la maladie de Lyme n'est pas toujours exact. En médecine il faut comprendre pour traiter", poursuit le spécialiste strasbourgeois. 

La qualité des tests de diagnostics régulièrement remise en cause

Le test Elisa est utilisé aujourd'hui en France pour diagnostiquer la maladie "il est remis en question par un certain nombre de personnes, mais il est très utile dans certaines formes tardive de la maladie. Une sérologie négative permet d'envisager un autre diagnostic, et c'est très important", souligne le Pr Yves Hansmann. 

"D'autres tests réalisés en Allemagne n'ont aucune valeur, ils sont positifs chez des gens qui ne sont pas malades, voire négatifs chez des malades. Un certain nombre de tests ne sont pas validés et ne doivent pas être utilisés. L'idéal serait un test capable d'identifier Borrélia, ce qui permettrait de porter un diagnostic de certitude. Des recherches sont en cours à Strasbourg".