Santé – Sciences

Maladie de Lyme : un médecin grenoblois dénonce la faiblesse du diagnostic

Par Valentine Joubin, France Bleu Isère mardi 9 août 2016 à 6:18

La maladie de Lyme est transmise par les piqûres de tique
La maladie de Lyme est transmise par les piqûres de tique © Maxppp - Jean François Frey

Chaque année en France, 26.000 personnes sont contaminées par la maladie de Lyme, qui se transmet par les piqûres de tique. Selon Michel De Lorgeril, chercheur au CNRS de Grenoble, le test pratiqué n'est pas fiable et les soins insuffisants.

26.000 nouvelles contaminations chaque année

C'est l'angoisse du randonneur : attraper la maladie de Lyme. Une pathologie neurodégénérative transmise par les piqûres de tiques. Des petites bêtes très actives durant la période estivale. Chaque année 26.000 nouveaux cas de contamination sont enregistrés en France. Mais c'est bien en dessous de la réalité selon Michel De Lorgeril, chercheur au CNRS de Grenoble et spécialiste des maladies chroniques. Avec une centaine d'autres praticiens, il a signé un appel pour demander que d'autres tests de dépistages soient autorisés.

Des médecins poursuivis

D'après Michel De Lorgeril, la maladie de Lyme peut être provoquée par "une trentaine de bactéries et le test classique utilisé en France n'en identifie que trois". Sans diagnostic, certains médecins décident quand même de prescrire des antibiotiques, quitte à être sanctionnés par l'assurance maladie : "Ils font de leur mieux en toute bonne foi et en fait ils sont punis, poursuivis", s'indigne le chercheur grenoblois.

Les malades se tournent vers l'Allemagne

De plus en plus de famille françaises se tournent vers l'Allemagne. C'est là que Julie, une Meylanaise de 19 ans, a été diagnostiquée. Depuis l'âge de 8 ans, elle souffrait de multiples symptômes, mal de tête, mal de dos et "jusqu'à une paralysie totale des deux jambes à l'âge de 14 ans", raconte sa mère Anne-Lise. Pendant des années, les médecins n'ont pas fait le lien avec la maladie de Lyme. D'autant que le seul test réalisé sur elle en France s'était révélé négatif. Grâce aux traitements allemands, la jeune Iséroise  a retrouvé l'usage de ses jambes et commence "à reprendre une vie normale".

Julie Laborderie, une Iséroise de 19 ans atteinte de la maladie de Lyme a été diagnostiquée et soignée en Allemagne. - Aucun(e)
Julie Laborderie, une Iséroise de 19 ans atteinte de la maladie de Lyme a été diagnostiquée et soignée en Allemagne. - Anne-Lise Laborderie

Partager sur :