Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour

Maladie de Lyme : une Mosellane lance un appel aux dons pour se soigner en Suisse

-
Par , France Bleu Lorraine Nord, France Bleu

Gravement malade, cette mère de 2 enfants à Fleury (Moselle) n'est pas positive aux tests français de la maladie de Lyme mais elle l'est aux tests allemands. Son dernier espoir : un traitement coûteux en Suisse. Elle a publié une vidéo pour expliquer sa situation et lance un appel aux dons.

Nathalie Pétain chez elle à Fleury
Nathalie Pétain chez elle à Fleury © Radio France - Cécile Soulé

C'est un cri du coeur poussé par une Mosellane: Nathalie Petain, 42 ans, mère de 2 enfants de 8 et 14 ans, est gravement malade, sans doute à cause de la maladie de Lyme. Elle est négative aux tests français mais positive aux tests allemands, considérés par beaucoup de monde comme plus fiables. Il y a quelques semaines, elle s'est résolue à publier sur Facebook une vidéo pour expliquer sa situation. Plus de 10.000 personnes l'ont vu déjà. 

Comme elle se retrouve sans solution médicale en France - elle fait notamment une intolérance aux médicaments - ses amis et sa famille ont lancé une levée de fond pour lui permettre de suivre un traitement alternatif très coûteux en Suisse.  Nathalie, qui habite au sud de Metz, à Fleury, s'accroche à ce dernier espoir car elle se sent dépérir.

Se montrer en vidéo n'a pas été une épreuve facile pour Nathalie

Elle a perdu beaucoup de poids, elle ne pèse plus que 37 kg pour 1,65 m. Elle souffre de fatigue chronique et de douleurs insistantes. Prendre une simple douche est un calvaire: "Chaque journée, je me dis, je n'arrivais jamais à la finir". La faute dit-elle à la maladie de Lyme, mais pas pour les médecins français: "Beaucoup trop de médecins se basent sur des tests qui ne sont pas fiables et n'entendent pas les souffrances et les plaintes. Surtout devant l'étendue de mes symptômes, vraiment impressionnants, qui collent bien à la maladie de Lyme."

C'est vraiment se mettre à nu mais j'avais besoin d'extérioriser tout ça"

Nathalie a beaucoup hésité avant de publier sa vidéo, elle pensait que ça pourrait gêner ses enfants de 8 et 14 ans mais elle s'est décidé à le faire : "C'est vraiment se mettre à nue, on laisse sa fierté de côté, mais je suis vraiment arrivée à un stade où j'avais besoin d'extérioriser tout ça". 

De nombreux retours encourageants lui sont déjà parvenus: "Beaucoup de gens m'ont écrit pour me dire qu'eux aussi n'étaient pas bien, que j'avais beaucoup du courage de l'exprimer. Des personnes comme moi, il y en a plein". 

Je ne demande même pas à guérir, mais à retrouver un semblant de vie normale

Sa maladie n'étant pas reconnue en France, Nathalie ne peut pas bénéficier d'un congé longue maladie (elle est en disponibilité sur son poste de secrétaire comptable, sans compensation salariale). Son dernier espoir, ce traitement novateur mais onéreux en Suisse. D'où cette levée de fond lancée par son mari et ses amis: "Ils ont cherché une solution pour me sortir de là, parce qu'ils me voient dépérir. Ils n'en peuvent plus non plus de me voir comme ça".  "Je veux aller mieux pour mes enfants, ajoute Nathalie, pour pouvoir m'occuper d'eux."

Choix de la station

À venir dansDanssecondess