Santé – Sciences

Maladies cardiaques : "il faut réagir à la moindre alerte"

Par Thierry Campredon, France Bleu Belfort-Montbéliard vendredi 25 septembre 2015 à 8:45

© Radio France - France Bleu

L'association "Alliance" du Coeur" organise ce vendredi la première journée "Mon coeur en région", l'occasion de recevoir des conseils de prévention mais aussi de se faire dépister, un sujet que connaît bien Philippe Molle pour l'avoir négligé. Témoignage.

Il y a 20 ans, Philippe Molle, un habitant de Grandvillars, a connu une première alerte avec les premiers signes de fatigue de son coeur, il se rend alors à l'hôpital où on lui annonce qu'il faudrait envisager une transplantation cardiaque, mais il n'en tient pas compte et continue sa vie comme si de rien n'était. Il boit, il fume et il y a trois ans, nouvelle alerte et cette fois direction les urgences. Les médecins lui annoncent alors qu'il souffre d'une grave insuffisance cardiaque et lui implante un défibrillateur.  "Depuis cette intervention, je suis à la lettre les conseils des médecins et je ne m'en sens que mieux".     

La prévention peut permettre de sauver des vies  

Depuis cette intervention, Philippe Molle fait beaucoup plus attention à son hygiène de vie, et surtout il ne cesse de militer en faveur de la prévention : "la prévention, quand elle est bien faite, peut éviter bien des soucis qui mettent dans l'ennui les malades et l'entourage, dès l'instant où on vous dit que vous avez un soucis cardiaque, il faut le prendre au sérieux et suivre vraiment les conseils que l'on vous donne.

3 questions à Philippe Molle

Et de la prévention, il en sera justement question ce vendredi à partir de 10 heures à la Maison du Peuple de Belfort avec une journée intitulée : "mon coeur en région", au programme conférence et atelier diététique et dépistage gratuit.