Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour

Malgré la vaccination contre le coronavirus, pas de retour à la vie d'avant à l'EHPAD de Saverne

-
Par , France Bleu Alsace, France Bleu Elsass

La vaccination contre le coronavirus avance bien dans les EHPAD en France. Avec une forte baisse des contaminations. Mais malgré la protection des résidents grâce aux vaccins, le retour à la vie d'avant n'est pas pour tout de suite. Exemple à l'EHPAD Korian de Saverne en Alsace

Cynthia Andres, infirmière cadre de l'EHPAD Korian de Saverne en Alsace, avec une résidente
Cynthia Andres, infirmière cadre de l'EHPAD Korian de Saverne en Alsace, avec une résidente © Radio France - Antoine Balandra

C'est un chiffre plutôt positif. Près de 25% des plus de 75 ans ont désormais été vaccinés contre le Covid-19 en France. Parallèlement, le nombre de décès à l'hôpital des plus de 80 ans baisse depuis maintenant plusieurs semaines. Dans les EHPAD français est ce un effet direct de la vaccination ? En tout cas les contaminations y sont également en forte baisse. Certains directeurs d'établissement ont appelé dans les médias à assouplir les mesures sanitaires pour soulager les résidents et les personnels.

Mais si cela va effectivement un peu mieux dans les EHPAD, pas question de revenir à la vie d'avant. Car l'EHPAD Korian de Saverne par exemple a connu un automne et un hiver difficiles : 58 malades sur 66 résidents, 35 soignants touchés sur 50.

Des animations à l'époque réduites à 0 et des résidents un temps confinés dans leur chambre. Aujourd'hui cela va mieux... "On a même réussi à organiser une messe en comité restreint" dit Sabine, l'animatrice. Les résidents comme Francine 93 ans peuvent aussi désormais sortir s'ils restent dans leur secteur du bâtiment.

"Il fallait pendant l'épidémie rester en chambre et être raisonnable non seulement pour soit même mais aussi pour les autres. On peut être porteur sans être malade" dit-elle.

Des résidents encore à vacciner

Après des semaines de prudence Francine est aujourd'hui vaccinée contre le Covid, comme l'une de ses voisines Annie 91 ans. Elle sait qu'il faudra pourtant garder les bons réflexes encore longtemps : "Je mets toujours le masque, je prends les précautions comme avant, au début c'était difficile, mais on s'habitue à tout" dit la résidente. 

Pour l'instant, les gestes barrières sont donc maintenus, scrupuleusement. "Il n'y a aucun retour à l'avant Covid. On est toujours dans les gestes barrières. Le fait d'être sortis de l'épidémie, c'est un petit mieux. Mais on sait que on est pas à l'abri. Les résidents portent toujours le masque. Les résidents peuvent se promener par secteur. Nous en avons cinq avec à chaque fois des pièces de vie où ils peuvent se retrouver entre eux. Les visites sont autorisés. Ils retrouvent quand même un peu de vie sociale" explique Cynthia Andres, l'infirmière cadre de l'EHPAD.

"Pour l'instant, je ne parle pas de soulagement. Le retour à la vie avant Covid n'est pas pour demain" prévient cependant la responsable.

D'autant qu'il reste encore des résidents à vacciner. Ceux qui ont eu le Covid, il y a moins de trois mois. Et que la menace des variants, notamment britannique, plane toujours. 

Choix de la station

À venir dansDanssecondess