Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour
Santé – Sciences

Manche : la petite commune de Saint-Romphaire choisie pour accueillir une station de détection des séismes

lundi 26 novembre 2018 à 15:22 Par Marc Bertrand, France Bleu Cotentin

La petite commune de Saint-Romphaire près de Saint-Lô accueillera à partir de février prochain la troisième station sismologique de la Manche. La commune n'a pas été choisie au hasard par le CNRS : les sondes ont besoin de beaucoup, mais alors beaucoup de calme.

Le maire Xavier Milcent devant le puit qui accueillera les sondes de la station sismologique.
Le maire Xavier Milcent devant le puit qui accueillera les sondes de la station sismologique. © Radio France - Marc Bertrand

Saint-Romphaire, France

"Vous pouvez le constater, ici, c'est vraiment la campagne !", s'exclame Xavier Milcent, le maire de Saint-Romphaire. Sa commune a été choisie par le CNRS pour abriter la troisième station sismologique de la Manche, dont la construction s'achèvera autour de février 2019. Et les scientifiques n'ont pas décidé au hasard

Les sondes sismiques sont très sensibles, elles ne peuvent pas être installées à proximité d'une route. On a fait des essais, même le clapotis de l'eau dans un lagon perturbait les capteurs !"

"Il y a déjà une sonde près d'Avranches, à Saint-Loup, et une autre à l'usine Orano-La Hague. Or les stations de détection des séismes doivent quadriller le territoire français tous les 60 km, il en fallait donc une dans le centre-Manche", explique le maire. 

Pas de route, beaucoup de champs, le paradis des sondes sismiques

Sa commune a été choisie... parce qu'elle est loin de tout. 760 habitants, une petite départementale, et des champs, voilà le paradis pour une sonde sismique.

Le puit en béton a déjà été creusé, ensuite ils installeront des sondes à 12 mètres de profondeur. Elles fonctionnent à l'énergie solaire, et renvoient leurs mesures à Nice et Strasbourg, puis à Nantes où les scientifiques exploitent les données"

La station devrait commencer à fonctionner au mois de février. Et les scientifiques du CNRS ont promis de revenir à Saint-Romphaire pour expliquer leur métier aux enfants de l'école primaire.