Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour
Dossier : Coronavirus Covid-19

Manifestation des soignants en Vaucluse : "Avant nous étions les héros, aujourd'hui nous sommes oubliés"

-
Par , France Bleu Vaucluse

Ils étaient environ 200 rassemblées devant l'Hôtel du département à Avignon ce jeudi matin : personnels des hôpitaux d'Avignon et de Montfavet ou des centres médicaux sociaux. Ils sont descendus dans la rue pour demander des postes, des ouvertures de lits et de meilleures salaires.

Manifestation des personnels de santé, du social et du médico-social à Avignon ce jeudi 15 octobre pour demander des moyens et de meilleurs salaires
Manifestation des personnels de santé, du social et du médico-social à Avignon ce jeudi 15 octobre pour demander des moyens et de meilleurs salaires © Radio France - Isabelle Gaudin

En pleine reprise de l'épidémie de Covid-19, plusieurs syndicats hospitaliers et collectifs de soignants organisaient ce jeudi une nouvelle journée de grève et de manifestations, pour réclamer "des embauches massives immédiates".  Les personnels du social et du médico-social étaient là aussi en force, se considérant comme "les oubliés" du Ségur de la santé. Le rassemblement a réuni environ 200 personnes devant le siège du Conseil départemental de Vaucluse.

"Aucun de nous ne perçoit les 183 euros par mois auxquels on devrait avoir le droit." - Sandrine, éducatrice spécialisée à Montfavet

Brandissant des banderoles au slogan "Nous refusons d'être des salariés Canada Dry" ou "le médico-social, les grands oubliés du Ségur", on trouvait dans les rangs des manifestants du Vaucluse des éducatrices spécialisées, des psychologues, des assistantes sociales, des personnels du centre hospitalier d'Avignon, mais aussi de Montfavet. 

Parmi les manifestants, Sandrine, elle est éducatrice spécialisée dans un établissement d'aide par le travail pour l'hôpital de Montfavet. "Avant nous étions les héros, aujourd'hui, nous sommes les oubliés du Ségur de la santé. Aucun de nous ne perçoit les 183 euros par mois auxquels on devrait avoir le droit." Même revendication pour les agents du CDEF, le Centre départemental enfants et familles. Ils ont le même statut de fonction publique hospitalière mais ne touchent pas l'augmentation de 183 euros mensuelle négociée dans le Ségur. Le CDEF couvre tout le département et fait de l'accueil d'urgence, a des maisons d'enfants et de l'accueil mère-enfant. 

"À l'hôpital, on supprime les congés des agents pour Noël." - Michel Martinez, hôpital d'Avignon

À l'hôpital, les personnels sont à bout. Michel Martinez travaille à l'hôpital d'Avignon, il est délégué CGT. Il s'alarme de la dégradation des conditions de travail. "On supprime les congés de tous les agents pour Noël, plusieurs services sont passés en 12 heures. Le Covid sur l'hôpital en ce moment, c'est 12 lits occupés en réa, un service d'infectiologie blindé, ça prend feu !"

Les personnels du médico-social demandent à être traités comme leurs collègues de l'hôpital et de percevoir l'augmentation de 183 euros mensuels
Les personnels du médico-social demandent à être traités comme leurs collègues de l'hôpital et de percevoir l'augmentation de 183 euros mensuels © Radio France - Isabelle Gaudin
Choix de la station

À venir dansDanssecondess