Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour
Santé – Sciences

Manifestation pour un service d’urgences à Corte

jeudi 16 mars 2017 à 5:59 Par Patrick Rossi, France Bleu RCFM

Plusieurs centaines de personnes, et beaucoup d'élus de tous bords, ont défilé mercredi 15 mars à Corte pour obtenir qu'un service d'urgence et un scanner soient inscrits au futur Plan Régional de Santé.

Manifestation pour un service d'urgences à Corte
Manifestation pour un service d'urgences à Corte © Radio France -

Corte, France

A l'issue de deux heures de réunion avec le sous-préfet et deux cadres de l'Agence Régionale de la Santé, rien de bien concret n’est ressorti, si ce n'est la promesse d'étudier le dossier. Pourtant le calendrier presse puisque le Plan Régional de Santé débute en 2018 et il ne reste que quelques mois pour l'élaborer. D'où l'inquiétude voire la déception de Thierry Fabre, infirmier urgentiste et membre du collectif.

Thierry Fabre, infirmier urgentiste et membre du collectif

Actuellement, l'hôpital de Corte ne dispose que d'un « accueil médical non programmé » avec un seul urgentiste, un infirmier et un aide - soignant pour plus de 8000 patients. Il suffirait de doubler cette équipe pour sécuriser les urgences du centre Corse.

Cette revendication du collectif des usagers semble conforter la nécessité de développement du centre hospitalier de Corte -Tattone, « une démocratie sanitaire » déclare le docteur Paul Venturini, chef de service au CHI de Corte – Tattone.

Paul Venturini, chef de service au CHI Corte - Tattone

Une réunion aura lieu mardi prochain entre l'ARS et les directeurs des hôpitaux de Bastia et de Corte. Le collectif sera reçu le 30 mars.