Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour

Manifestations de soignants : une mobilisation en net recul dans la Drôme et en Ardèche

-
Par , France Bleu Drôme Ardèche
Valence, France

Les manifestations ce mardi ont réuni plus de 800 personnes en Drôme Ardèche. Ils étaient plus de 4.000 manifestants le 16 juin dernier.

Manifestation à l'hôpital de Valence (Drôme)
Manifestation à l'hôpital de Valence (Drôme) © Radio France - François Breton

Les cortèges de soignants étaient bien moins importants ce mardi comparés au 16 juin dernier : entre 250 et 600 manifestants ont défilé autour de l'hôpital de Valence. Ils étaient environ 200 à Romans, une centaine à Montélimar et Privas, 150 à Annonay.

Ils étaient quatre fois plus nombreux le 16 juin dernier. Après la crise du coronavirus, les personnels de l'hôpital réclament une revalorisation des salaires, une amélioration des conditions de travail et des moyens des hôpitaux.

Dans le cortège à Valence, des professions font entendre leur voix. Comme Céline, technicienne au laboratoire d'analyses de l'hôpital de Valence. "On a parlé une fois de nous au Ségur de la santé et puis plus rien", regrette celle qui ne compte plus ses heures supplémentaires pendant la crise du Covid. Les gens ne se rendent pas compte de l'importance que l'on a, comme toutes les professions de cet hôpital. Si nous n'étions pas là, il manquerait un maillon quand même important de la chaîne. Même si nous ne soignons pas directement le patient, nous réalisons une part de diagnostic. Nous aimerions plus de reconnaissance."

Six milliards d'euros ont été posés sur la table par Olivier Véran pour les personnels non médicaux de l'hôpital , mais la répartition entre les différents métiers est encore inconnue. Cela inquiète Florent, représentant du personnel à l'hôpital de Tournon-sur-Rhône, en Ardèche : "Tout ce qui fait vivre un hôpital ne se passe pas forcément dans les salles de soin. Il y a les cuisines, les ateliers, la logistique. On a besoin de tout le monde et on doit revaloriser tous les agents hospitaliers."

Les négociations du Ségur de la santé prennent fin vendredi. Des mesures seront ensuite annoncées dans le courant de la mi-juillet.

Choix de la station

À venir dansDanssecondess

France Bleu