Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour

Manque de médecins urgentistes, l'hôpital d'Epinal va supprimer provisoirement une équipe de nuit du SMUR

-
Par , , France Bleu Sud Lorraine
Épinal, France

En raison de difficultés à recruter des médecins urgentistes, l'hôpital d' Epinal dans les Vosges va supprimer une équipe du SMUR sur les deux actuellement chaque nuit pendant une période temporaire de trois mois à partir du 1er février 2018 dans l'attente de nouvelles recrues.

Il n'y aura plus qu'une seule équipe du SMUR chaque nuit à l'hôpital d'Epinal pendant trois mois
Il n'y aura plus qu'une seule équipe du SMUR chaque nuit à l'hôpital d'Epinal pendant trois mois © Maxppp - Sébastien Jary

"Le désert médical, il existe", réagit Amandine Weber, la responsable des affaires médicales de l'hôpital d'Epinal dans les Vosges.  Un établissement qui va supprimer une équipe d'urgence du SMUR, le Service Mobile d'Urgence et de Réanimation à compter du 1er février 2018 pendant une période provisoire de trois mois. Actuellement deux équipes sont mobilisées chaque nuit à l'hôpital spinalien. 

En cause, les difficultés à recruter des médecins urgentistes, selon la direction.

Le SMUR doit partir avec un médecin, je n'ai pas de médecin urgentiste, comment voulez-vous que je mette en place une ligne de SMUR ? interroge Amandine Weber de l'hôpital d'Epinal

Pour la direction, il ne s'agit pas d'une question d'argent, les lignes budgétaires sont bien là, "mais c'est un problème de recrutement".  La situation "dégradée" va durer trois mois avant le recrutement de trois nouveaux urgentistes à partir du 1er mai. L'établissement travaille déjà à conforter l'équipe en place avec des remplaçants, des médecins qui viennent de Nancy, Mulhouse, Paris.  Amandine Weber explique qu' "il existe également des organisations de territoires entre plusieurs établissements".  

Pour le syndicat CGT, cette situation serait la conséquence d'économies à tous les étages

Frédéric Fauste , de la CGT, estime que "cette dégradation du service public dans un département vieillissant est la conséquence d'économies à tous les étages". Le représentant syndical se dit très inquiet de cette situation, pour lui la principale raison est financière. Il confie observer que "le recrutement médical a l'air plus simple dans d'autres établissements" et s'interroge "_sur la spécificité d'Epina_l " . Du côté de la CFDT son représentant explique qu'il sera très vigilant sur la période temporaire. 

L'hôpital Emile Durkheim d'Epinal emploie 1400 personnes dont 180 médecins.

Choix de la station

À venir dansDanssecondess