Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour
Dossier : Coronavirus Covid-19

Manque de vaccins anti-Covid : 37% des rendez-vous pourraient être annulés dans les Hauts-de-France

-
Par , France Bleu Picardie

C'est le scénario envisagé par l'Agence Régionale de Santé à cause de la forte demande. Si la région n'est pas suffisamment réapprovisionnée en vaccins, plus d'un tiers des rendez-vous déjà programmés pourraient être annulés dans les quinze prochains jours.

Un sénior se faisant vacciner contre le coronavirus (illustration)
Un sénior se faisant vacciner contre le coronavirus (illustration) © Radio France - natacha kadur

La campagne de vaccination des plus de 75 ans et des personnes souffrant de pathologies lourdes a débuté le 18 janvier. De nombreuses plages de vaccination ont été pourvues très rapidement, occasionnant de nombreux couacs.

Selon l’Agence Régionale de Santé, malgré l’attribution cette semaine de 15.600 doses supplémentaires, le nombre de doses disponibles pour le mois de janvier (124.250 pour l’ensemble de la région) « ne permet pas de répondre intégralement aux demandes exprimées par les centres de vaccination et d’honorer en même temps tous les rendez-vous. » 

Pas de nouveaux créneaux attribués

Si la région ne bénéficie pas de nouveaux approvisionnements dans les tous prochains jours des mesures devront être mises en place. Ainsi, l’ARS, les préfectures et les établissements de santé dépositaires des stocks de vaccin demandent aux centres de vaccination de :

·       Ne plus ouvrir de plages supplémentaires pour les primo vaccinations jusqu’à nouvel ordre

·       D'annuler une partie des rendez-vous déjà planifiés au cours des deux prochaines semaines pour les primo vaccinations et de les reprogrammer en février et dans le courant du mois de mars

En l’état actuel du stock, cette reprogrammation pourrait concerner environ 37% des rendez-vous programmés en région dans les quinze prochains jours. 

Des déprogrammations qui ont déjà commencé en Picardie : à Abbeville, par exemple, 235 rendez-vous prévus ce vendredi et ce samedi matin ont été annulés par le service de Santé de la Communauté d'Agglomération de la Baie de Somme et par le centre hospitalier. 

Pas d'annulation pour les personnes ayant déjà reçu la première dose 

Si votre rendez-vous est annulé, il sera en principe reprogrammé en février ou en mars.  En revanche, si vous avez déjà reçu la première injection du vaccin, votre rendez-vous pour la deuxième dose sera maintenu.

L’Agence Régionale de Santé précise toutefois que les quantités de vaccins disponibles « sont susceptibles d’évoluer en fonction des approvisionnements supplémentaires dont pourrait bénéficier la région ».

Choix de la station

À venir dansDanssecondess