Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour
Dossier : Coronavirus Covid-19

Coronavirus : Marseille en alerte maximale, la colère des élus après l'annonce du ministre de la Santé

-
Par , France Bleu Provence, France Bleu

Les élus marseillais dénoncent la décision du gouvernement de placer la métropole d'Aix-Marseille en alerte maximale ce mercredi. "Punition collective" pour le président du conseil régional, décision incompréhensible pour la maire de Marseille.

Michèle Rubirola, la maire écologiste de Marseille et Martine Vassal, la présidente UMP de la métropole d'Aix-Marseille
Michèle Rubirola, la maire écologiste de Marseille et Martine Vassal, la présidente UMP de la métropole d'Aix-Marseille © Maxppp - Fréderic Speich

Une heure à peine après l'annonce du ministre de la Santé de la fermeture des bars et restaurants à Aix-Marseille, la maire écologiste de Marseille est sortie de sa convalescence pour réagir. Michèle Rubirola se dit en colère : "J'apprends avec étonnement et colère une décision pour laquelle la mairie de Marseille n'a pas été consultée, affirme-t-elle sur son compte Twitter. Rien dans la situation sanitaire ne justifie cette annonce". Benoît Payan, son premier adjoint qui assure l'intérim, estime lui que "la violence des annonces d'Olivier Véran envers Marseille n'est pas acceptable. Il n'y a eu aucune concertation".

Le président UMP du conseil régional de Provence-Alpes-Côte d'Azur dénonce lui aussi la décision du gouvernement de placer la métropole en alerte maximale. "Cette punition collective est extrêmement dure pour l'économie de nos territoires", écrit Renaud Muselier dans un communiqué. Il dénonce un "quasi-reconfinement" et aurait préféré un renforcement des contrôles et des fermetures administratives pour les établissements peu scrupuleux sur les mesures sanitaires.  

Une rencontre avec le préfet

La présidente UMP du conseil départemental des Bouches-du-Rhône et de la métropole Aix-Marseille-Provence, Martine Vassal, estime que les annonces de ce mercredi soir constituent "une véritable catastrophe économique". Les élus de la Métropole ont rendez-vous ce jeudi avec le préfet. Cette rencontre était déjà prévue avant les déclarations d'Olivier Véran. 

Choix de la station

À venir dansDanssecondess