Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour

Un foyer de contaminations à l'hôpital de Martigues, 16 soignants touchés

-
Par , France Bleu Provence

Ce foyer épidémique touche le service des Urgences. Il a été identifié grâce à une campagne de dépistage menée à la suite d'un premier cas détecté lundi dernier.

Parmi plus de 80 soignés, 16 au total ont été testés positifs au coronavirus.
Parmi plus de 80 soignés, 16 au total ont été testés positifs au coronavirus. © Maxppp - © B. Souillard

La découverte, lundi dernier, d'un premier cas de coronavirus parmi les soignants des Urgences de l'hôpital de Martigues a tout déclenché. Tous les membres du service ont été soumis à un dépistage. Ainsi donc, parmi plus de 80 personnes testées, 16, au total, se sont révélées positives au coronavirus. Au moment des résultats, tous n'étaient pas encore vaccinées, selon Stéphane Luigi, le chef des Urgences de Martigues.

Ces 16 soignants ont donc dû s'isoler pour 7 jours, afin de casser la chaîne des contaminations au sein des Urgences de l'hôpital de Martigues. "Le plus dur est derrière nous", assure Stéphane Luigi. "Il est peu probable, dit-il, que le premier cas ait pu attraper le virus au travail. On peut supposer qu'il ait pu être infecté lors d'une réunion de famille, pendant les fêtes de fin d'année."

Reste une question : comment le virus s'est-il propagé au sein du personnel ? "Peut-être pendant les moments de convivialité, comme les pauses déjeuner ? Nous prenons toutes les précautions nécessaires, mais le risque zéro n'existe pas", rappelle le chef des Urgences de l'hôpital de Martigues.

Pour les patients qui seraient récemment passer aux urgences, il n'y a pas d'inquiétude à avoir pour Stéphane Luigi : "Quand les soignants travaillent, ils mettent les masques et ils se nettoient les mains. À partir de là, ils ne sont pas contaminants. Et ils ne sont pas contaminables. L'expérience du quotidien le prouvent. Toutes les personnes qui soignent les malades du coronavirus le prouvent. On trouvera toujours quelques trous dans la raquette. Mais ces exceptions sont à rapporter à une échelle nationale, voire planétaire."

Choix de la station

À venir dansDanssecondess