Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour

Masque obligatoire à La Rochelle : le périmètre sera étendu le 1er octobre

-
Par , France Bleu La Rochelle

Le port du masque, obligatoire depuis le 22 juillet sur le vieux port de La Rochelle, sera étendu à l'hypercentre à partir du 1er octobre, par arrêté préfectoral. Une obligation qui vaudra aussi pour les zones commerciales, les centre-bourgs de l'agglo, et les abords des établissements scolaires.

Le port du masque est obligatoire depuis le 22 juillet dans un périmètre restreint autour du Vieux port de La Rochelle. Périmètre qui sera étendu à tout l'hyper-centre, à partir du 1er octobre.
Le port du masque est obligatoire depuis le 22 juillet dans un périmètre restreint autour du Vieux port de La Rochelle. Périmètre qui sera étendu à tout l'hyper-centre, à partir du 1er octobre. © Radio France - Maïwenn Bordron

La Rochelle et son agglomération préparent une extension de l'obligation du port du masque, concentrée depuis le 22 juillet sur le Vieux port de La Rochelle, et quelques rues adjacentes. A partir du 1er octobre, c'est tout le centre-ville historique qui devrait être concerné par un nouvel arrêté préfectoral.

Cette obligation du masque va également toucher les zones commerciales d'Angoulins, Beaulieu et du Fief rose. Les marchés extérieurs seront également, et les centre-bourg des communes de l'agglomération. L'annonce a été faite vendredi midi à l'occasion d'un point-presse à l'hôtel de ville de La Rochelle, en présence du préfet.

Taux d'incidence multiplié par trois

Selon le maire de La Rochelle, Jean-François Fountaine, il s'agit de retarder au maximum l'arrivée de l'épidémie de Covid-19. Car si la Charente-Maritime reste en vert sur les cartes de l'épidémie, le taux d'incidence du virus a été multiplié par trois en un mois. Et il faut absolument éviter une saturation des services hospitaliers et des cabinets de médecins.

L'extension du périmètre où le port du masque est obligatoire à La Rochelle s'accompagnera d'une campagne d'affichage et sur les réseaux sociaux.
L'extension du périmètre où le port du masque est obligatoire à La Rochelle s'accompagnera d'une campagne d'affichage et sur les réseaux sociaux. © Radio France - Julien Fleury

Les cabinets des médecins rochelais sont déjà bien encombrés, témoigne Nadia Baron, médecin rochelaise et membre de la commission médicale mise en place par la collectivité rochelaise au début de la crise sanitaire. Mais pas forcément pour de bonnes raisons !

Menace sur les bars

Beaucoup de parents appellent parce que leur enfant ont de la fièvre, et que l'école leur a demandé une consultation. "Ce qui nous pose un problème d'accessibilité aux soins, car nous ne faisons pas que de la pédiatrie" prévient Nadia Baron, qui passe en moyenne une heure et demie de plus chaque jour dans son cabinet. "Donc qu'allons-nous faire quand il y aura vraiment une épidémie ?" interroge la médecin qui prévient : "nous n'allons pas prescrire des tests PCR à chaque enfant, ce n'est pas possible."

De son côté, le préfet de la Charente-Maritime Nicolas Basselier, lance un appel en direction des patrons de bars rochelais. "Nous sommes préoccupés par ce qui se passe dans un certain nombre d'établissements" où les gestes barrière ne sont pas bien appliqués. "Ces établissements peuvent être des foyers" prévient le préfet, qui promet des contrôles renforcés, et si besoin des fermetures administratives.

Choix de la station

À venir dansDanssecondess