Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour

Bas-Rhin : cacophonie autour du masque obligatoire à Strasbourg et dans le département

La préfète du Bas-Rhin a pris ce vendredi un arrêté pour rendre obligatoire le port du masque dans les communes de plus de 10.000 habitants du département. Une décision qui a suscité l'émoi et la cacophonie au conseil de l'Eurométropole de Strasbourg.

Des Strasbourgeois masqués devant la cathédrale.
Des Strasbourgeois masqués devant la cathédrale. © Maxppp - Franck Delhomme

Le port du masque devient obligatoire dans le Bas-Rhin, dans les villes de plus de 10.000 habitants. La préfète du Bas-Rhin Josiane Chevalier prend un arrêté en ce sens ce vendredi. La mesure est effective à compter du samedi 29 août au matin. Cela concerne 13 villes du département (voir ci-dessous). Ne sont pas concernées les villes de Brumath (9.986 habitants) et Molsheim (9.312 habitants).

La cacophonie au Conseil de l'Eurométropole

Cette décision a donné lieu à un petit psychodrame ce vendredi matin lors du Conseil de l'Eurométropole. La présidente, Pia Imbs, a ouvert la séance en annonçant que la préfecture avait décidé de l'obligation du port du masque dans toute la métropole. "Nous regrettons cette absence totale de concertation, nous sommes mis devant le fait accompli", a-t-elle déploré, avant de rétropédaler une heure plus tard.

"_Je ne comprends pas la décision_, on est dans une forme de précipitation", avait également déploré Vincent Debes, le vice-président de l'Eurométropole et président de l'Association des maires du Bas-Rhin. "Moi je suis pharmacien, je suis dans la prévention, donc je souhaitais que dans des endroits stratégiques où il y a beaucoup de monde, il y ait une obligation de porter le masque. Mais stratégiquement, vu la diversité des communes de l'Eurométropole, il y a des endroits où il n'y a vraiment pas besoin de porter le masque".

Le port du masque avait déjà été rendu obligatoire brièvement, du 21 au 25 mai dernier, après un arrêté de l'ex-maire Roland Ries. Le tribunal administratif de Strasbourg avait suspendu cet arrêté, estimant qu'il s'agissait d'une "atteinte à la vie privée".

Choix de la station

À venir dansDanssecondess