Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour
Dossier : Coronavirus Covid-19

Masques de Bourgogne-Franche-Comté réquisitionnés : la région Grand-Est répond

Après les déclarations de la présidente de la région Bourgogne-Franche-Comté Marie-Guite Dufay, qui s'est étonnée de voir sa commande de deux millions de masques amputée au profit du Grand Est, le service communication de Jean Rottner rappelle que "l'ordre de priorité est établi par l'Etat."

Jean ROTTNER, président du Conseil Régional du Grand Est.
Jean ROTTNER, président du Conseil Régional du Grand Est. © Maxppp - Cédric Jacquot

Pas de commentaire. Jean Rottner, n'a pas donné suite à nos sollicitations concernant la réquisition des masques commandés par la Bourgogne-Franche-Comté au profit de la région Grand Est. La présidente de la région Bourgogne-Franche-Comté Marie-Guite Dufay a confirmé ce samedi 4 avril que sa commande de deux millions de masques avait été amputée jeudi, à l'aéroport Bâle-Mulhouse, pour servir la région Grand Est, particulièrement touchée par l'épidémie de coronavirus. 

Ce sont les services de l'Etat qui décident de l'ordre de priorité

Dans un communiqué, co-signé avec le service presse de la Bourgogne-Franche-Comté, la région Grand Est explique que "l'ordre de priorité de ces commandes est établi par les services de l'Etat, au regard des situations d'urgence observées dans les différents territoires." La collectivité présidée par Jean Rottner évoque également "le contexte de forte concurrence entre les acquéreurs de ces masques". 

Pour clore la polémique, le communiqué de presse assure que les deux régions "ont décidé d'unir leurs forces." Elles ont passé une commande de quatre millions de masques de protection, qui est attendue très prochainement. Distribution qui sera égalitaire, toujours selon les services communication, avec "deux millions [de masques] pour chacun des collectivités."

Choix de la station

À venir dansDanssecondess

France Bleu