Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour

Masques de protection : la Corse ravitaillée de plus d'un million de pièces

-
Par , , France Bleu RCFM

En deux jours, ce sont 1,2 millions de masques de protection qui sont arrivés sur l’île, avec quelques désagréments durant le trajet.

Une partie des masques sur le port d'Ajaccio
Une partie des masques sur le port d'Ajaccio - Collectivité de Corse

L’opération “livraison” des masques se poursuit en Corse. Ce mardi matin, à Ajaccio, c’est par bateau qu’une partie des masques commandés par la Collectivité de Corse a touché terre. 600 000 masques chirurgicaux et 100 000 masques FFP2 ont été réceptionnés, sous le regard soulagé des autorités locales, médicales et politiques. 

Sitôt débarqués, les cartons ont été désinfectés. 12 000 masques ont été livrés à l'hôpital d'Ajaccio dans un premier temps. Les autres ont été chargés dans des camions direction Corte, Bastia et d’autres territoires de l'île. Les destinataires prioritaires sont les hôpitaux, les EHPAD, les centres COVID, les intercommunalités et les services d'aides à domicile. 

La veille, 500 000 masques FFP2 étaient arrivés à Ajaccio. Une cargaison en provenance de Shangaï, en Chine, à l'initiative de Jean-Marc Ettori, le président de Corsicatours. Grâce à la volonté d’une chinoise, mariée à un Corse et vivant à Pekin, la commande a pu être passée, et la marchandise acheminée, non-sans quelques déboires... 

Jean-Marc Ettori, chef d'entreprise à l'origine de la commande des 500 000 masques

Ces 500 000 masques sont destinés à des entreprises, des collectivités ou des communes comme Porto Vecchio, Bonifacio ou Ajaccio. 

Au total, c’est donc un stock d’1,2 millions de ces masques de protection anti-virus qui a été constitué. Un équipement très recherché par les soignants et qui intéresse de plus en plus le reste de la population. 

Car si ces centaines de milliers d’outils de protection contre la contagion sont réservés aux personnes les plus exposées, le port des masques de protection "pourrait devenir systématique" dans "certaines situations" comme les transports en commun, a indiqué le Président Emmanuel Macron, lors de son allocution de lundi 13 avril.

D'ailleurs, le maire d'Ajaccio et président de la CAPA a précisé qu'il avait commandé des masques en prévision du dé-confinement pour les habitants de son bassin de vie.

Laurent Marcangeli, maire d'Aiacciu et président de la Communauté d'agglomération du pays Ajaccien.

Les maires des petites communes ne veulent pas qu'on les oublie

Entre-temps, l'association des maires de Corse-du-Sud a adressé un courrier au préfet de Corse et au président de l'Exécutif de Corse  à propos des masques. Elle souligne que les petites communes et les intercommunalités   souhaitent "connaitre le plus tôt possible comment elles seront approvisionnées par les canaux publics dès le 11 mai", date du début du dé-confinement, "de façon équitable et  dans le respect des urgences prioritaires".

Choix de la station

À venir dansDanssecondess