Passer au contenu

Le média
de la vie locale

Publicité
Logo France Bleu

Masques en tissu : les pharmacies du Limousin tentent de s'approvisionner au plus vite

Par

Depuis ce dimanche 26 avril, les pharmacies sont autorisées à vendre des masques en tissu grand public. Cependant la plupart des officines du Limousin n'ont aucun stock pour le moment. Les plus chanceuses pourraient être livrées en fin de semaine.

Les pharmacies peuvent maintenant vendre des masques en tissu. Les pharmacies peuvent maintenant vendre des masques en tissu.
Les pharmacies peuvent maintenant vendre des masques en tissu. © Radio France - Adèle Bossard

C'est le branle-bas de combat dans les pharmacies du Limousin! Dimanche 26 avril, le Gouvernement leur a donné l'autorisation de vendre des masques en tissus lavables et réutilisables . Mais la plupart n'ont aucun stock, car elles n'ont jamais commercialisé ces produits par le passé. Au lendemain de l'annonce, les pharmacies du Limousin ont pris contact avec leurs fournisseurs. Les plus chanceuses espèrent être livrées à la fin de la semaine. A l'approche du déconfinement, la demande semble énorme. 

Publicité
Logo France Bleu

Des dates de livraisons incertaines

"Je ne connais pas de pharmacie en Creuse qui a des masques à vendre ce lundi 27 avril", déclare Axel Méglinky, pharmacien à Chambon-sur-Voueize et membre du conseil de l'ordre des pharmaciens de Nouvelle-Aquitaine. Partout en France la plupart des officines attendaient l'autorisation officielle pour s'approvisionner

Axel Méglinky fait partie de ceux qui avaient senti le vent tourner : " En milieu de semaine dernière, j'ai commandé une petite quantité de masques pour espérer répondre à la demande rapidement". La livraison n'est pas encore arrivée, mais il espère être approvisionné en fin de semaine ou bien tout début mai. 

En Limousin, la plupart des pharmaciens ont passé commande au lendemain de l'annonce. Michel Boubet tient la pharmacie de la Grave à Guéret. Lundi 27 avril, il a passé la matinée au téléphone avec ses fournisseurs.

Le premier que j'ai appelé m'a proposé une livraison fin mai. J'ai trouvé que c'était un peu tard!

Pour s’approvisionner il a contacté différents fournisseurs et laboratoires. Il a finalement pu commander 500 masques de catégorie 1 et 1000 masques de catégorie 2. Lui aussi espère être livré début mai. 

Dans sa pharmacie de Limoges, Amélie Guillon se montre plus incertaine sur les délais de livraison. Elle espère les recevoir d'ici le 11 mai, date du début du déconfinement. Et ce n'est pourtant pas faute d'avoir anticipé, assure-t-elle : "On a fait des pré-commandes il y a plusieurs semaines, mais avant de lancer la production, nos fournisseurs attendaient la publication du décret nous autorisant à vendre ces masques__."

Deux types de masques vendus en pharmacie

Les pharmaciens peuvent dorénavant commercialiser des masques en tissu de deux types

  • Les masques de catégorie 1 : Ces masques sont plutôt dédiés aux professionnels qui sont en contact avec le public. Ils filtrent 90% des particules.
  • Les masques de catégorie 2 : Ces masques sont tout public. Ils filtrent environ 70% des particules mais "c'est plus facile de respirer avec", prévient Michel Boubet. 

Tous ces masques ont été fabriqués selon un processus industriel. Ils respectent des normes et un cahier des charges sanitaire. Les pharmacies n'ont pas le droit de vendre des masques fabriqués par des particuliers. 

Par ailleurs les masques FFP2 et les masques chirurgicaux ne sont pas autorisés à la vente au grand public. Ils restent réservés au soignants. 

Attention, ces masques ne remplacent pas les gestes barrières!

A l'approche du déconfinement, les habitants du Limousin sont nombreux à vouloir acheter ces masques : "On nous demande plusieurs dizaines de fois, voire centaines de fois par jours si on a des masques. C'est quasi-systématique", constate Axel Méglinsky.  

Tous les pharmaciens répètent le même message : Attention! Le port du masque ne remplace pas les gestes barrières ni la distanciation sociale. Il faut continuer de se laver régulièrement les mains avec du savon ou du gel hydroalcoolique et respecter une distance d'au moins un mètre avec les autres.

loading

Pour être efficace "Le masque doit couvrir le nez et la bouche. Il ne faut pas le baisser, même lorsque l'on parle", rappelle Michel Boubet. Comme beaucoup de confrères, ils craint que ses clients baissent leur garde s'ils portent un masque

Une fois que les gens auront le masque sur le nez, il ne faudrait pas qu'ils se croient invincibles

"Un masque n'est pas un talisman. Ça ne permet pas de faire n'importe quoi" insiste également Olivier Marquet, qui tient une officine à Tulle et préside le syndicat des pharmaciens de la Corrèze. Les experts recommandent de porter ces masques pendant 4h maximum. Il faut les laver après chaque utilisation à 60°. Les pharmaciens du Limousin ne manqueront pas de répéter tous ces conseils à leurs clients. 

Ma France : Économies d’énergie

Hausse généralisée du coût de la vie, risque de pénurie d’électricité ou de gaz, phénomènes climatiques extrêmes : ces crises bouleversent nos quotidiens, transforment nos modes de vie, nous poussent à dessiner les contours d’horizons nouveaux. Pour répondre à ces défis, France Bleu et Make.org lancent une grande consultation citoyenne autour des économies d’énergie. Prenez position sur ces solutions & proposez les vôtres !

Publicité
Logo France Bleu