Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour
Santé – Sciences DOSSIER : La mobilisation des habitants contre la fermeture de la maternité du Blanc dans l'Indre

VIDÉO - Des manifestants s'invitent à une réunion pour protester contre la fermeture provisoire de la maternité du Blanc

mardi 12 juin 2018 à 19:18 - Mis à jour le vendredi 15 juin 2018 à 10:50 Par Jonathan Landais, France Bleu Berry et France Bleu Poitou

Des manifestants opposés à la fermeture "provisoire" de la maternité du Blanc (Indre) cet été se sont invités ce mardi à une réunion du CHSCT pour interpeller la directrice de l'hôpital.

Une soixantaine de personnes, dont des enfants, ont manifesté ce mardi dans la cour de l'hôpital à l'appel de la CGT.
Une soixantaine de personnes, dont des enfants, ont manifesté ce mardi dans la cour de l'hôpital à l'appel de la CGT. © Radio France - Jonathan Landais

Le Blanc, France

La mobilisation continue au sujet de la maternité du Blanc, dans l’Indre. Une soixantaine de personnes ont manifesté ce mardi après-midi dans la cour de l'hôpital du Blanc à l'appel de la CGT pour protester contre la décision du CH Châteauroux-Le Blanc de fermer temporairement cet été la maternité du Blanc pour des "raisons de sécurité", la direction justifiant sa décision en expliquant qu'il n'y a pas assez de médecins pour assurer les gardes.

Des échanges francs et courtois

Un futur papa et une femme enceinte se sont invités à une réunion du CHCST à laquelle participait ce mardi la directrice de l'hôpital Evelyne Poupet pour l'interpeller sur la situation de la maternité. La directrice a accepté de les recevoir. L'entretien s'est passé calmement, il a duré une vingtaine de minutes. Mais à la sortie, les manifestants avaient le sentiment de ne pas avoir été entendus.

"Je lui ai demandé si les hôpitaux de Châteauroux, Châtellerault ou Poitiers (vers lesquels vont être redirigées les parturientes pour accoucher NDLR) allaient avoir _le personnel et les lits nécessaires pour accueillir ce surplus de femmes enceintes_, sauf que personne n'est capable de nous répondre !", s'étonne Aurélien, futur papa. Il habite à Saint-Aigny. "J'espère que sa promesse de fermer temporairement la maternité va être tenue et qu'effectivement la maternité va pouvoir reprendre du service rapidement".

Voici la question posée par Aurélien, le futur papa, à la directrice de l'hôpital.

Il n'est pas question de faire des économies"

Evelyne Poupet la directrice du Centre Hospitalier Châteauroux-le Blanc dit comprendre les inquiétudes, elle assure que "la décision n'a pas été facile à prendre", mais qu'il en va de la sécurité des parturientes. "Nous n'avons plus que des intérimaires, avec _des médecins qui viennent parfois nous dire, je démissionne, ou je ne viens pas la veille pour le lendemain_, ou vous me payez un peu plus sinon je ne viens pas, donc vous comprenez le risque des prises en charge et de l'insécurité", leur a-t-elle expliqué.

"Nous n'avons plus que des intérimaires, il y a une réelle insécurité pour les prises en charge"

D'après des parents rencontrés sur place, une soixantaine de femmes enceintes avaient prévu d'accoucher cet été à la maternité du Blanc. Ces femmes sont toutes reçues, une par une, depuis lundi et jusqu'à demain mercredi, à l'hôpital du Blanc, dans le cadre de leur prise en charge pour leur expliquer les démarches à suivre : bon de transport pour se rendre dans un autre hôpital (Châteauroux, Poitiers ou Châtellerault), transfert du dossier médical etc...

Marche citoyenne prévue lundi 18 juin

Le comité de défense de l'hôpital du Blanc appelle à un rassemblement lundi prochain (le 18 juin) à 18h30 sur le parvis de la mairie du Blanc, suivi d'une marche citoyenne dans les rues de la ville, en présence de nombreux élus du bassin du Blanc (Saint-Aigny, Concremiers, Bélâbre, Ciron, Chitray...) et des Présidents des trois communautés de communes (Cœur de Brenne, Val de Creuse, Marche occitane). Une pétition en ligne contre la fermeture temporaire de la maternité du Blanc avait déjà recueilli mercredi midi près de 2.500 signatures. Le comité de défense de l'hôpital du Blanc