Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour
Santé – Sciences DOSSIER : La mobilisation des habitants contre la fermeture de la maternité du Blanc dans l'Indre

Maternité du Blanc : une rencontre nationale des collectifs prévue dans l'Indre les 22 et 23 mars

mercredi 13 février 2019 à 17:51 - Mis à jour le mercredi 13 février 2019 à 18:00 Par Régis Hervé, France Bleu Berry

Un peu partout en France, des collectifs se battent pour demander la réouverture ou le maintien de leurs maternités menacées. Ces collectifs se retrouveront les 22 et 23 mars au Blanc pour l'acte 2 de "Mater en colère".

L'hôpital du Blanc
L'hôpital du Blanc © Radio France - Gaëlle Fontenit

Le Blanc, France

Pas question de lâcher ! Le collectif "Cpasdemainlaveille" qui se bat pour la réouverture de la maternité du Blanc, organisera les 22 et 23 mars, l'acte 2 de "mater  en colère", une initiative commune de collectifs qui se battent un peu partout en France pour conserver leurs maternités. Une première rencontre a eu lieu à Bernay dans l'Eure fin janvier. La seconde se déroulera donc dans l'Indre, au Blanc et devrait rassembler, outre les collectifs, des élus, des politiques ou encore des médecins. 

Pour cet acte 2, le thème retenu est " Les Etats généraux des maternités". Au programme des conférences, des débats, la projection de films, du théâtre pour les enfants et même des concerts : le chanteur creusois Gauvain Sers est annoncé. Rassembler les forces pour dénoncer le "Plan Santé 2023" du gouvernement, c'est l'objectif de cette rencontre. Dans un communiqué, le collectif "Cpasdemainlaveille" rappelle qu'il se bat "pour des accouchements en sécurité et de proximité"