Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Fermer
Retour
Santé – Sciences

Mayenne : Audace 53 participe ce samedi à une réunion nationale des associations de soutien aux maternités en danger

vendredi 25 janvier 2019 à 15:35 Par Germain Treille et Maxime Bacquié, France Bleu Mayenne

Une délégation mayennaise participera, ce samedi 26 janvier, à Bernay, dans l'Eure, à une réunion nationale des collectifs et des associations qui luttent contre la fermeture des maternités de proximité.

L'hôpital et la maternité du CH Nord-Mayenne
L'hôpital et la maternité du CH Nord-Mayenne - capture d'écran

Mayenne, France

La mobilisation pour sauver la maternité de l'hôpital de Mayenne a porté ses fruits. Un combat dans lequel l'association Audace 53, qui défend les usagers de l'hôpital du Nord-Mayenne, s'est beaucoup investi. Cela dit, le collectif préfère rester prudent. 

C'est dans ce cadre-là que le président de l'association, Pascal Grandet, se rend à Bernay, dans l'Eure, pour rencontrer d'autres mouvements de défense des maternités, comme celui du Blanc dans l'Indre. Un événement intitulé "le rendez-vous des mater' en colère".

La fermeture des petites maternités met en danger la population souligne-t-il : "on sait qu'à 45 minutes d'une maternité, on met la femme et le bébé en danger. On sait aussi, après des études sur la mortalité infantile et la mortalité des mamans à l'accouchement, que ça place la France dans une position qui n'est plus aussi favorable qu'il y a 30 ans. Bien évidemment, toutes les conditions de sécurité doivent être réunies. A Mayenne, c'était le problème de médecins anesthésistes. Mais on voit bien qu'on prend d'autres prétextes pour fermer des établissements. Il y a une volonté comptable, une logique budgétaire qui ne correspondent à rien aux besoins des citoyens". 

Une vingtaine de collectifs, venus de toute la France, sont attendus ce samedi matin à Bernay pour décider de la forme de la mobilisation pour sauver la maternité de la petite ville normande.