Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour
Santé - Sciences

Mayenne : une nouvelle unité pour mieux accueillir les patients en souffrance psychique au centre hospitalier

-
Par , France Bleu Mayenne

Le centre hospitalier du Nord-Mayenne a inauguré mercredi une nouvelle unité de soins intensifs de jour. Elle permet aux patients de recevoir des soins sans être complètement hospitalisés. Médecins et soignants sont satisfaits de cette prise en charge "à la carte".

L'équipe est composé de 14 soignants comme Marc-André Haas, cadre de santé, renforcée par les médecins dont Mathilde Six, psychiatre cheffe de pôle santé mentale au CHNM.
L'équipe est composé de 14 soignants comme Marc-André Haas, cadre de santé, renforcée par les médecins dont Mathilde Six, psychiatre cheffe de pôle santé mentale au CHNM. © Radio France - Marie-Jeanne Delepaul

Mayenne, France

Au centre hospitalier du Nord-Mayenne (CHNM), les patients qui ont besoin de soins intensifs en psychiatrie ne sont désormais plus obligés d'être complètement hospitalisés et de rester dans une chambre d'hôpital pendant des jours ou des semaines.  Ils peuvent être soignés la journée et rentrer chez eux le soir, grâce à une nouvelle unité de soins intensifs de jour (USIJ). Elle se distingue de l'hôpital de jour, qui soigne les patients dont les symptômes sont plus atténués.

Ouverte depuis deux mois, l'USIJ a été inaugurée mercredi 4 décembre. Elle dispose de vingt places et accueille tous les jours de la semaine, même le week-end et les jours fériés. Les patients peuvent y trouver des chambres pour se reposer ou faire une sieste, des salles d'activités ou encore un self. L'équipe est quant à elle composée de quatorze soignants

Pour permettre l'ouverture de cette unité de jour, dix-huit lits ont été supprimés. Mais les soignants insistent : c'est un choix bénéfique pour les patients. "Le principal avantage est d'offrir une palette de soins à la carte, explique Mathilde Six, psychiatre et cheffe de pôle santé mentale au CHNM. Les soins s'adaptent davantage aux souhaits du patient."

Mathilde Six, psychiatre et chef de pôle au CHNM

Une alternative à l'hospitalisation complète

L'hospitalisation complète en psychiatrie n'est pas toujours la meilleur solution : "C'est contraignant, il faut supporter la proximité avec des pathologies mélangées, on peut mal dormir la nuit, il peut y avoir du bruit. Quand l'hospitalisation dure, c'est difficile de rentrer chez soi", détaille Mathilde Six.

Le but est également d'éviter que les situations psychiques s'aggravent : "Par exemple pour un patient schizophrène, quand le délire devient trop important, le fait de les accueillir comme cela de manière spontanée et libre, ça peut les tranquilliser, complète Xavier Talois, infirmier et cadre supérieur de santé en charge des services psychiatriques. On évite que la situation passe de subaiguë à aiguë. Cela limite donc l'intervention, parfois, des forces de l'ordre et les hospitalisations sans consentement."

Xavier Talois, infirmier en psychiatrie et cadre supérieur de santé au CHNM

"Une unité comme on en rêvait"

Selon les soignants, les retours des patients depuis deux mois sont positifs : "Un patient hospitalisé très longtemps l'an dernier, et désormais soigné dans cette unité de soins intensifs de jour, m'a dit qu'on avait conçu une unité comme il en rêvait !", sourit Mathilde Six.

En parallèle, toujours dans cette logique de soigner sans toujours hospitaliser, l'équipe qui fait des soins ambulatoires à domicile a été renforcée : l'effectif a doublé, il est passé de quatre à huit soignants.

  • L'unité de soins intensifs de jour (USIJ) du centre hospitalier Nord-Mayenne est ouverte de 9h à 20h du lundi au vendredi, de 11h à 19h le samedi, dimanche et jours fériés. Contact : 02 43 08 22 87
Choix de la station

À venir dansDanssecondess

France Bleu