Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour
Santé – Sciences

Même en Provence, trouver un médecin est parfois compliqué

-
Par , , France Bleu Provence

Au moment de partir à la retraite, les médecins ont des difficultés à trouver des successeurs. À Port-de-Bouc (Bouches-du-Rhône), il ne devrait rester, d'ici deux ans, que cinq praticiens pour 20.000 habitants. À Brignoles (Var), un cabinet de radiologie cherche des repreneurs pour début 2020.

Un médecin sur deux a aujourd'hui plus de 60 ans et partira bientôt à la retraite (photo illustration)
Un médecin sur deux a aujourd'hui plus de 60 ans et partira bientôt à la retraite (photo illustration) © Maxppp -

Brignoles, France

Recherche médecin désespérément ! Si Provence-Alpes-Côte d'Azur reste la région de France la mieux pourvue en nombre de médecins par d'habitants (550 médecins pour 100.000 habitants dans les Bouches-du-Rhône, 450 dans le Var), il est parfois compliqué d'en trouver un. La situation pourrait s'aggraver dans les années qui viennent car un médecin sur deux a aujourd'hui plus de 60 ans

Des radiologues espérés à Brignoles pour 2020

À Brignoles, un cabinet de radiologie cherche désespérément un repreneur. Les trois radiologues associés doivent partir à la retraite au premier trimestre 2020 mais ils n'ont, pour le moment, personne pour les remplacer. Le cabinet reçoit 90 patients par jour. Un appel a été lancé sur les réseaux sociaux. D'autres communes sont également dans des situations délicates. À Port de Bouc, plusieurs médecins généralistes sont partis à la retraite et d'ici deux ans, il ne devrait rester que cinq praticiens pour 20.000 habitants. 

Fin du numerus clausus

Le Parlement a définitivement adopté, cet été, le plan santé du gouvernement qui doit permettre d'augmenter de 20 % le nombre de médecins. Le numerus clausus, qui limite le nombre d'étudiants admis en deuxième année de médecine, sera supprimé à la rentrée universitaire 2020.

Choix de la station

France Bleu