Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour
Santé – Sciences

Memory Challenge à Limoges: comment se souvenir?

mardi 30 janvier 2018 à 18:22 Par Alain Ginestet, France Bleu Limousin

Comment stimuler sa mémoire? C'était l'objectif du "Memory Challenge" organisé ce mardi par l'Association limousine des Challenges et l'Université de Limoges. Invité vedette: Sébastien Martinez, "Champion de France de mémoire" en 2015.

Sébastien Martinez, Champion de France de mémoire en 2015
Sébastien Martinez, Champion de France de mémoire en 2015 © Radio France - Alain Ginestet

Limoges, France

Une centaine de lycéens et étudiants ont découvert les techniques pour maîtriser et stimuler leur mémoire, qu'ils sollicitent tant au quotidien. Au menu: des exercices pratiques pour stimuler le cerveau, en associant des mots ou des idées, voire en construisant des histoires loufoques, afin que chacun retienne des données ou des informations auxquelles il se sentait pourtant hermétique à priori.

des liens logiques et des liens loufoques

La méthode de Sébastien Martinez est basée sur les associations d'idées et de mots, à partir desquelles chacun est invité à créer ses propres histoires, personnalisées. "Pour mémoriser, il y a deux chemins: soit on créé des liens logiques, soit on créé des liens loufoques" explique à France Bleu Limousin Sébastien Martinez, devenu formateur en mémorisation. 

Florian, élève de Seconde, doit associer les mots ou les idées qu'il veut pour se souvenir que la Havane est la capitale de Cuba. "Havane me fait penser à "caravane". Et Cuba, cela me fait penser à des fesses basses (NDLR: "cul bas"). Du coup, je pense à ça, je trouve la réponse, et je la retiens", explique en souriant le jeune lycéen, visiblement très intéressé par les ateliers proposés.

"Avec les enfants, les liens loufoques sont faciles, mais plus on arrive dans nos systèmes éducatifs et sociaux, moins on s'autorise à créer, à innover, à créer des liens loufoques. Et souvent la problématique est là: arriver à _concilier notre partie rationnelle et notre partie irrationnelle_. Et lorsqu'on arrive à refusionner ces deux parties, on mémorise beaucoup plus facilement", explique Sébastien Martinez. C'est donc une mécanique d'association, "c'est connecter ce qui est inconnu à quelque chose de connu". 

C'est donc la créativité qui, au moins en partie, stimulerait la mémoire. Et si nous avons le sentiment d'oublier plus souvent lorsqu'on avance dans l'âge, c'est en fait surtout parce que nous limitons notre imagination...