Santé – Sciences

Méningites sur le campus de Dijon : 30.000 étudiants invités à se faire vacciner

Par Justine Dincher, France Bleu Bourgogne et France Bleu jeudi 29 décembre 2016 à 16:07

(image d'illustration)
(image d'illustration) © Maxppp - Thomas BREGARDIS/PHOTOPQR/OUEST FRANCE

Après le décès de deux étudiantes inscrites à l'Université de Bourgogne et ayant contracté une méningite, l'Agence Régionale de Santé va mener une large campagne de vaccination sur le campus de Dijon. Objectif : sensibiliser les 30.000 étudiants.

Une importante campagne de vaccination est en préparation sur le campus de Dijon, en Côte-d'Or. Mi-décembre, une étudiante est morte après avoir contracté une méningite. Ce décès intervient seulement un mois et demi, après la mort d'une première étudiante, âgée de 21 ans, elle aussi victime d'une méningite.

Trois cas de méningite ont été détectés à l'Université de Bourgogne ces deux derniers mois. L'Agence Régionale de Santé est en train d'organiser une grande campagne de vaccination auprès des étudiants (ARS), qui débutera à la rentrée de janvier.

30.000 étudiants concernés

L'objectif est d'informer et de vacciner tous les étudiants du campus. Ils sont environ 30.000 à Dijon. Les élèves qui ont pu être en contact avec la dernière victime inscrite en première année de master de gestion des ressources humaines, seront contactés en priorité. Il s'agit donc des étudiants de l'IAE, l'école de management de Dijon.

Suivront ensuite les étudiants du bâtiment juste à côté, notamment ceux de la faculté de droit. Enfin, le dispositif sera élargi à tous les autres jeunes de l'Université de Bourgogne.

Une cinquantaine de proches identifiés

L'ARS précisera les modalités de cette opération vendredi soir. 48 proches des victimes ont déjà été contactés, afin de les inciter à consulter et se faire vacciner.

La méningite est une infection très grave qui se transmet par la salive. Les cas sont relativement rares en France : 469 cas identifiés en 2015 dont 53 décès, d'après des chiffres de l'Institut national de veille sanitaire. Les symptômes sont : la fièvre, des maux de tête, une raideur de la nuque, des vomissements, ou encore une gêne à la lumière. Il ne faut pas hésiter à consulter un médecin, en cas de doute.