Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour
Santé – Sciences

Merck condamné en appel à fournir l'ancienne formule du Levothyrox à 25 plaignants de Haute-Garonne

jeudi 7 juin 2018 à 11:11 Par Guillaume Farriol, France Bleu Occitanie et France Bleu

C'est une information France Bleu Occitanie : la cour d'appel de Toulouse confirme ce jeudi 7 juin l'ordonnance prise en novembre 2017 par le tribunal de grande instance. Merck va devoir fournir l'ancienne formule du Levothyrox à 25 personnes originaires de Haute-Garonne.

La nouvelle formule du Levothyrox est très critiquée : elle cause de nombreux effets indésirables chez certains patients
La nouvelle formule du Levothyrox est très critiquée : elle cause de nombreux effets indésirables chez certains patients © Maxppp -

Toulouse, France

Le laboratoire Merck est débouté : le géant allemand de l'industrie pharmaceutique est condamné à fournir l'ancienne formule du Levothyrox à 25 plaignants de Haute-Garonne. C'est une décision de la cour d'appel de Toulouse qui confirme donc toutes les dispositions de l'ordonnance prise en novembre 2017 par le tribunal de grande instance. Merck avait fait appel. Cette obligation s'accompagne d'une astreinte de 10 000 euros par jour si l'ancienne formule n'est pas fournie par le laboratoire.

La nouvelle version du Levothyrox mise en circulation en mars 2017 est très critiquée par les patients qui témoignent de nombreux effets secondaires indésirables.

    - Visactu
© Visactu

Cette décision est une grande victoire pour Sylvie Chéreau, présidente du collectif des Victimes du Lévothyrox Occitanie.

"Tout le monde se réjouit dans la France entière" - Sylvie Chéreau

Mais la bataille judiciaire ne s'arrête pas là. L'avocat du collectif Maître Jacques Lévy, compte bien profiter de cette condamnation pour désormais obtenir des indemnités : "Nous allons faire une nouvelle assignation contre le laboratoire Merck qui va partir la semaine prochaine en demandant l'indemnisation des victimes. J'estime qu'il y a un préjudice d'anxiété parce que les malades se sont retrouvés malades sans savoir pourquoi. Je l'ai fixé à 10 000 euros. Il y a aussi un préjudice d'information : Merck avait obligation d'informer les malades qu'il pouvait y avoir des effets secondaires. J'ai fixé ce préjudice moral à 5000 euros. Ce sera aux tribunaux de trancher"