Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour
Santé – Sciences

Météo : la douceur retarde l'épidémie de grippe

mercredi 23 décembre 2015 à 17:27 Par Marie Mutricy, France Bleu

Il fait si doux cet hiver que l'épidémie de grippe est retardée, explique l'Institut national de veille sanitaire mercredi. Mais d'autres virus profitent de la chaleur pour attaquer notre système immunitaire.

La météo exceptionnellement douce limite l'épidémie de grippe cet hiver
La météo exceptionnellement douce limite l'épidémie de grippe cet hiver © Maxppp

Voilà un traitement contre la grippe auquel on aurait pas pensé : les températures printanières qui règnent en France cet hiver retardent l'épidémie de grippe, explique l'Institut national de veille sanitaire (InVS) mercredi. La semaine dernière, seules 49 consultations pour 100 000 habitants concernaient la grippe, explique l'organisme, contre 71 au même moment l'an dernier. Le virus grippal est si peu présent que les chercheurs ne peuvent pas dire pour le moment de quel type il s'agit. Mais d'autres virus profitent de la douceur relative pour s'attaquer à notre système immunitaire.

La grippe se propage habituellement lorsque les températures sont basses, parce que le froid diminue nos défenses immunitaires. Mercredi, il faisait encore 10 degrés en moyenne dans l'hexagone. En outre, on aère moins son bureau et son logement quand il fait très froid, ce qui favorise la propagation de cette maladie très contagieuse, explique un médecin à l'Agence France Presse.

D'autres virus attaquent

Le président de SOS Médecins prévient tout de même que les Français sont touchés par des angines, otites et bronchites, à cause des écarts de température. L'absence d'épidémie de grippe n'est pas non plus une première, précise Isabelle Bonmarin, coordinatrice de surveillance de la grippe à l'InVS, comme il y a deux et quatre ans. En 1988 et 1998, l'épidémie n'avait commencé que vers la fin février.