Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour
Rugby

"Mettre son enfant au rugby est sans danger", rassure Michel Macary, président de la Ligue de Nouvelle-Aquitaine

jeudi 10 janvier 2019 à 8:44 Par Emeline Ferry, France Bleu Périgord et France Bleu

Le président de la Ligue de Nouvelle-Aquitaine de rugby veut se montrer rassurant, après le décès d'un nouveau jeune joueur, victime d'un choc violent sur le terrain.

L'apprentissage du plaquage à l'école de rugby de l'ASM
L'apprentissage du plaquage à l'école de rugby de l'ASM © Radio France - Emmanuel Moreau

Le monde du rugby est une nouvelle fois endeuillé. Dimanche, un jeune de 23 ans est mort à Dijon des suites d'un choc subi fin novembre au cours d'un match de rugby amateur. Même si les circonstances sont particulières cette fois-ci (il n'était pas licencié à la Fédération), c'est le quatrième décès d'un jeune rugbyman en huit mois.

Un phénomène qui a de quoi inquiéter les joueurs, leurs proches et les instances. "C'est vrai qu'on vient de traverser une série noire", reconnaît Michel Macary, président de la Ligue de Nouvelle-Aquitaine de rugby, invité de France Bleu Périgord ce jeudi 10 janvier.

On peut rassurer toutes les mamans qui s'inquiètent, elles peuvent amener leurs gamins sans danger dans les écoles de rugby

"Il faut se rassurer, parce que le rugby éducatif pratiqué dans les écoles de rugby n'a rien à voir avec les images du rugby professionnel que l'on peut voir à la télé", explique-t-il. "Le rugby professionnel, ce sont des joueurs qui utilisent leur corps comme outil de travail, qui montent en puissance, sont à la recherche de la performance. Le rugby amateur est tout autre".

Un sport plus dangereux qu'avant ? 

Pour lui, le rugby n'est pas plus dangereux qu'avant. "Tout au long de son évolution, le rugby a connu des pics d'accidentologie très forts, à la fin des années 1990 notamment. Alors de nouvelles règles sont mises en place au fur et à mesure", ajoute Michel Macary, en faisant notamment référence aux mesures proposées par le président de la Fédération française de rugby, Bernard Laporte (par exemple, l'interdiction du plaquage au-dessus de la ceinture).

De nouvelles règles sont déjà entrées dans les écoles de rugby : "la notion de touché qui remplace la notion de plaquage, parce que c'est un sport ludique, et pas un combat ou un affrontement".

"On peut rassurer toutes les mamans qui s'inquiètent, elles peuvent amener leurs gamins sans danger dans les écoles de rugby. Les mesures de prévention sont prises, et je pense que cela fait partie aujourd'hui des sports les plus sécurisés", conclut le président de la Ligue de Nouvelle-Aquitaine. "Ce n'est pas démagogique, c'est une réalité. Les éducateurs ont été formés, des mesures récentes ont été prises"

Michel Macary, invité de France Bleu Périgord