Santé – Sciences

Michele Ferrero, le père du Nutella, est mort

Par Marina Cabiten et Germain Arrigoni, France Bleu Normandie (Seine-Maritime - Eure) dimanche 15 février 2015 à 16:54

Des pots de pâte à tartiner au Nutella
Des pots de pâte à tartiner au Nutella © Maxppp

Michele Ferrero, père de la pâte à tartiner Nutella qui en a fait l'homme le plus riche d'Italie, est décédé samedi à l'âge de 89 ans. Un tiers de la production mondiale est fabriquée à Villers-Ecalles en Seine Maritime.

Monsieur Nutella est mort. Michele Ferrero avait hérité de son père pâtissier une petite entreprise et la recette d'une "supercrema" à base de noisettes et de cacao, qu'il a rebaptisée en 1964 "Nutella" et sur laquelle il a bâti un empire. 

"La" Nutella

Le groupe Ferrero (Kinder, Ferrero Rocher, Mon Chéri) compte aujourd'hui plus de 22.000 salariés à travers le monde et réalise un chiffre d'affaires annuel de plus de 8 milliards d'euros. 

"La" Nutella - comme disent les Italiens - y participe pour 1,7 milliard d'euros. Ses 11 usines à travers le monde en produisent chaque année 365.000 tonnes, au grand dam des diététiciens. 

En France, les pots de Nutella sont fabriqués à Villers-Ecalles en Seine Maritime, une usine qui emploie environ 400 salariés. 800 000 pots sortent chaque jour, ce qui représente un tiers de la production mondiale.

Plus grande fortune italienne

Michele Ferrero avait cédé la présidence du groupe en 2011 à son fils Giovanni, 50 ans. Selon le magasine Forbes, la famille Ferrero est à la tête des plus grandes fortunes d'Italie, avec un patrimoine évalué à 14,9 milliards d'euros.

En France, une relation amour/haine

La France détient le record de consommation mondiale de Nutella, on y consomme le quart de la production mondiale. Mais c'est aussi en France qu'il est question depuis 2012 d'un amendement Nutella. Un amendement présenté par les écologistes, pour augmenter de 300% la taxe sur l'huile de palme . Les effets néfastes de cet ingrédient sont connus autant sur la santé que sur l'environnement, et le Nutella en est truffé bien plus que de noisettes.

Mais fin 2012, cet amendement a été repoussé en commission à l'Assemblée, il n'est donc pas prêt d'être adopté et n'est pas du goût de tout le monde. Ferrero mais aussi le lobby de l'huile de palme ont avancé des arguments : "l'huille de palme n'est pas mauvaise pour la santé", "c'est une agression contre les petits paysans malaisiens".