Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour

Mission "Alpha" : une ingénieure panazolaise collabore au voyage de Thomas Pesquet

-
Par , France Bleu Limousin

Sauf incident de dernière minute, la mission "Alpha" partira ce vendredi à 11h49 direction la Station Spatiale Internationale (ISS). Derrière le spationaute français et ses coéquipiers, une Panazolaise, Cécile Thévenot, va le suivre sur ses écrans et participer, à sa manière, à ses expériences.

Thomas Pesquet
Thomas Pesquet © Radio France

Il est de retour dans l'espace. Après un faux départ, pour cause de météo défavorable, Thomas Pesquet va décoller ce vendredi de Cap Canaveral, en Floride, direction la station spatiale internationale. Il sera, en fin de mission, le capitaine de cette nouvelle mission "Alpha" et sera le premier Français à occuper cette fonction.

Depuis le Cnes de Toulouse, une Panazolaise trépigne d'impatience avant ce vol, Cécile Thévenot est responsable d'expérience. "Cela fait depuis 2018 qu'on se prépare à cette mission" indique-t-elle, et depuis "un an" que le travail s'est accéléré pour concevoir, tester et préparer ce que va faire le spationaute dans l'espace. 

Le sommeil de l'astronaute en question 

Dès le début du vol, à savoir la mi-mai, elle sera mise à contribution dans l'expérience "Dreams", sur le sommeil des astronautes. "On va tester un bandeau avec des électrodes qui vont permettre de mesurer le rythme du sommeil pendant la nuit de l'astronaute." Cet équipement innovant va être couplé par des études scientifiques faites par des neurologues de Toulouse. C'est important selon Cécile Thévenot car le "rythme de sommeil est basé sur un rythme circadien, jour/nuit. Mais, dans l'espace, il n'ont pas ce rythme classique" 

Il y a un film sorti sur Thomas Pasquet qui s'appelait '16 levers de soleil'. Ils voient le soleil se lever 16 fois par jour alors que nous, nous le voyons qu'une fois par jour

Selon Cécile Thévenot, cela peut modifier, voir dégrader leur sommeil. C'est pour ça que l'expérience de Thomas Pesquet est importante, entre autres. La mission "Alpha" devrait se terminer fin octobre, si tout va bien. A ce moment-là, comme le spationaute français, Cécile Thévenot pourra faire de la pédagogie auprès des jeunes. Elle l'avait déjà fait lorsqu'elle avait participé à sa première mission aux côtés de Thomas Pesquet. "C'est fascinant d'échanger avec des enfants sur ce sujet. Ils posent des questions qui sont toujours pertinentes." De quoi mettre encore des étoiles dans les yeux des enfants de l'école où elle a grandi. 

Choix de la station

À venir dansDanssecondess