Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour
Santé - Sciences

Mois sans tabac : comment soutenir un proche qui tente d'arrêter de fumer ?

- Mis à jour le -
Par , France Bleu

Le Mois sans tabac, une initiative de l'Etat pour aider les fumeurs à arrêter de fumer, a démarré vendredi 1er novembre. Environ 150.000 personnes se sont inscrites sur la plateforme dédiée. France Bleu vous livre quelques conseils pour épauler l'un de vos proches qui tente d'arrêter de fumer.

Un homme fume à Nice le 31 mai 2017 (photo d'illustration).
Un homme fume à Nice le 31 mai 2017 (photo d'illustration). © Maxppp - Jean-François Ottonello

France

Écraser sa dernière cigarette, exhaler sa dernière bouffée de fumée et jeter le dernier paquet : plus de 157.855 fumeurs ont dû faire ces gestes, jeudi soir.  En effet, c'est le nombre de personnes qui se sont inscrites pour le début du Mois sans tabac, vendredi 1er novembre. Pendant un mois, elles vont tenter d'arrêter de fumer dans le cadre de cette opération menée par l'Etat. L'objectif est de créer un mouvement collectif d'entraide entre fumeurs. Mais comment aider un proche à arrêter de fumer ? France Bleu vous donne quelques conseils. 

L'encourager à arrêter

Souvent, l'aide d'un proche démarre avant même l'arrêt du tabac. En effet, pour nombre de fumeurs, la décision d'arrêter est déjà difficile à prendre. Vous pouvez donc soutenir un fumeur dès le départ, en lui assurant que vous serez à ses côtés. Savoir qu'on sera entouré est un facteur positif pour un fumeur qui songe à arrêter. Dans cette optique, ne minimisez pas les difficultés qu'il va rencontrer : oui, l'arrêt du tabac est difficile. Le reconnaître permettra à votre proche de se sentir compris dans sa décision. Vous pouvez d'ailleurs parler de ses difficultés et de ses peurs avec lui, en amont. Cela vous permettra peut-être de trouver des solutions ou des alternatives à mettre en place. 

Vous pouvez également échanger avec lui sur les méfaits du tabac et les bienfaits d'un arrêt.  S'il s'agit de votre conjoint, vous pouvez calculer combien vous allez économiser et décider d'un projet commun à financer avec l'argent gagné. Attention cependant à ne pas le culpabiliser : ne retenir que les aspects négatifs du tabac sur sa vie peut se révéler contre-productif. 

Être disponible et à l'écoute pendant l'arrêt

Quand une personne arrête de fumer, elle fait face à une perte d'habitudes et à un fort sentiment de manque. Le meilleur moyen d'aider votre proche est donc d'être présent dans ces moments-là. Pour savoir comment faire, n'hésitez pas à en parler avec lui : qu'attend-il de vous ? Comment serez-vous le plus utile ? Définir ses besoins vous permettra de l'aider efficacement. Vous pouvez par exemple l'aider à passer le cap d'une envie de cigarette, qui dure en moyenne trois à quatre minutes, en prenant une boisson ensemble ou en discutant quelques minutes. Vous pouvez aussi prévoir des sorties - pourquoi pas sportives ? - pour passer de bons moments et pouvoir échanger sur son arrêt du tabac. Le tabac est aussi une question d'habitude : pourquoi ne pas aider votre proche à trouver un "substitut" à la cigarette ? Un café le matin à la place de la cigarette ? Un bonbon après le déjeuner ? Des exercices de respiration ou la préparation du dîner en rentrant du travail ?  

L'un des points les plus importants est aussi la récompense. Félicitez votre proche : cela lui donnera envie de continuer. Souligner les efforts et les gains (financiers, de santé, de temps...) le valorisera. Vous pouvez aussi lui offrir des petits cadeaux pour l'encourager : un ciné au bout d'une semaine, un repas au bout d'un mois, etc. Sans dépenser beaucoup d'argent, il suffit d'être présent à ses côtés pour que cela fonctionne. N'oubliez pas que le phénomène de manque dure plusieurs mois : ne relâchez pas votre soutien trop vite ! 

Rester positif en cas de rechute

L'arrêt du tabac ne se fait pas toujours du premier coup : un fumeur peut rechuter et craquer pour une - voire plusieurs - cigarettes. Surtout, restez positif et ne le jugez pas ! Si vous le culpabilisez, votre proche aura du mal à tenir. Listez les étapes déjà franchies et les bienfaits qui leur sont liés : argent gagné, santé retrouvée, goût ou odorat en amélioration... Rappelez-lui que essayer d'arrêter, même en cas d'échec, offre plus de chances à terme d'arrêter définitivement. N'hésitez pas aussi à lui proposer une sortie ou une activité pour lui remonter le moral et lui changer les idées. Ce sera peut-être l'occasion de revenir sur les éléments de rechute et pourquoi pas d'y trouver une solution.

Choix de la station

À venir dansDanssecondess

France Bleu