Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour
Santé – Sciences

"Mois sans tabac" en Côte-d'Or : "il faut convaincre les femmes d'arrêter de fumer"

mercredi 31 octobre 2018 à 20:48 Par Lila Lefebvre, France Bleu Bourgogne

Comme chaque mois de novembre depuis 2016, les autorités Côte-d'Oriennes se mobilisent pour le "Mois sans tabac". Cette année, les femmes seront une priorité car elles sont la seule population où le pourcentage de fumeurs n'a pas baissé l'an dernier.

.
. © Maxppp - Julio PELAEZ

Côte-d'Or, France

En 2017, un millions de fumeurs ont définitivement dit adieu à la cigarette, mais une tranche de la population résiste : les femmes entre 30 et 50 ans. Autre chiffre alarmant : en 13 ans le nombre de cancer du poumon chez les femmes a augmenté de 72%. C'est pourquoi elles sont la cible principale des spécialistes et des associations Côte-d'Oriennes mobilisées dès ce 1er novembre pour le mois sans tabac. 

"Il faut convaincre les femmes d'arrêter de fumer, martèle Anne-Marie Bupret-Louzeau tabacologue à Dijon, aujourd'hui le cancer du poumon chez la femme est arrivé au même niveau que celui de l'homme, ce qu'on ne voyait pas il y a 40 ans !". Selon une étude récente le cancer du poumon augmenté de 72% chez les femmes en seulement 13 ans. Les maladies liées au tabac ont elles doublé sur une même période dans cette même population. 

"Le problème aujourd'hui c'est que les filles n'ont pas tout à fait la même manière d'entrer dans le tabagisme que les garçons, poursuit la spécialiste, chez elles, c'est plus social, pour s'intégrer à un groupe, le problème c'est qu'elles ne se défont plus de cette addiction". Preuve en est qu'il n'y a pas eu de baisse de consommation de tabac chez les femmes entre 30 et 50 ans en 2017 quand le nombre de fumeur a chuté d'un million.  

"Il faut donc trouver d'autre techniques pour les poussez à arrêter, notamment des aspects physiques, tente Anne-Marie Bupret-Louzeau, en seulement quelques semaines après l'arrêt du tabac on retrouve un teint plus clair, moins gris, et les cheveux sont moins ternes". "Le poids ne doit pas non plus être un frein, ajoute Philippe Camus, pneumologue et président de la Maison du souffle à Dijon. On prend en moyenne trois kilos et on les perd en six mois". Le médecin poursuit :"il faut surtout rappeler aux fumeurs qu'ils sont victimes du tabac, que ce n'est pas qu'une question de volonté et qu'ils peuvent se faire aider".  C'est ce qu'il propose à la Maison du Souffle près de l'Hôpital Valmy à Dijon tous jours de la semaine sauf le vendredi. 

Les liens et numéros utiles

  • Tabac Info Service : 39 81
  • CHU Dijon Bourgogne : 03 80 29 52 61
  • Centre G.F. Leclerc : 03 80 73 77 40
  • Réseau Prévention Tabac : 03 80 53 61 19 
  • SEDAP : 0811 466 280 
  • ANPAA  : 03 80 73 26 32 / 03 80 66 73 65 
  • TAB'AGIR : 03 86 52 33 12